Bisounours et esprit de python


Voici deux phrases qui ont été prononcées par la même personne à quelques heures d’intervalles dans même lieu et sur le même fil de discussion.

« Voila ce que j’ai à cœur de vous transmettre ce soir…
Je pense à vous et à votre précieuse famille.
Dieu, qui ne sommeille ,ni ne dort vous garde au creux de ses mains d’amour. »

« Vous me voyez charmée de ce que votre illustre personne ait daigné poser votre regard sur ma très modeste personne.
Voyez comment mon esprit s’humilie en précieuses courbettes face à vos illustres propos remplis de douce arrogance et de sirupeux dédain à mon égard…. »

Qu’importe bien sûr qui c’est et où mais remarquons l’enseignement que ces deux contributions nous apportent.

Les deux, prononcées par une chrétienne en bonne et due forme (quoi qu’on se le demande d’ailleurs) sortent de la même bouche.

La première pleine d’amour bisounours ponctuée d’un jargon évangélique nommé aussi le « patois de Canaan » du plus bel effet, et la seconde nourrie de hargne, de haine et de bassesse adressée sans doute à quelqu’un de très vilain sans doute un ennemi.

La religion de dame a oublié un instant cette célèbre parole de Jésus, un commandement en fait, qui dit d’aimer nos ennemis et enfonce le clou avec une Parole de grande sagesse…

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Matthieu 22-39

Je me demande ce que vous en pensez. 🙂

Pour ma part, je me dis qu’il à deux personnes chez cette sœur puisque elle se présente chrétienne, une qui dit des mots d’amours et l’autre qui crache du venin. C’est du moins ce qui apparaît en première lecture. La demoiselle doit être démonisée.

A y regarder de plus prés, il semble que la bénédiction du début ne soit pas naturelle.

Si j’avais à transmettre quelque chose à quelqu’un que je vouvoie (ou à un ensemble de personnes présentes dans les lieux), je leur parlerais en français courant en susurrant…

« J’ai vraiment envie de vous dire quelque chose ce soir
Je pense à vous et votre famille que vous aimez
Dieu ne dort jamais et il vous garde au creux de ses mains pleines d’amour »

Il est vrai que je n’ai pas fais polytechnique mais quand une personne me parle comme ça je n’ai pas vraiment envie de l’entendre sauf suis je suis un cul-béni et je lui réponds alors…

« Ah qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble
Je vous aime aussi de l’amour du Seigneur vous et votre famille
Et ce Dieu tendre et bon est votre salut pour l’éternité »

Nous pourrions en remplir des pages et c’est ce que je fais avec ce billet qui ne s’adresse pas à une personne en particulier, quoi que ce soit elle qui me l’ait inspiré, mais à la multitude en particulier à ceux qui parlent comme ça.

Pour la deuxième strophe, qui parle au coquin qui nous a fait souffrir, nous notons que le destinataire n’est absolument pas connu de l’envoyeur (et vice-versât) et on se demande comment elle pu bien faire pour deviner tout ça.

Un esprit prophétique sans doute ?
Un esprit de esprit de python peut-être ?

Ni l’un ni l’autre quoi que je pencherais plutôt pour le second mais ne soyons pas mesquins, l’étude est assez douloureuse comme ça.
En tout cas, elle est bien méchante ce qui ne colle pas avec son statut de chrétienne. On est ou l’un ou l’autre. C’est du moins ce que mon pasteur m’a appris.

Si encore, la colère passée, nous sommes tolérant, la donzelle était venue se confondre en excuses. Que nenni, il faudra s’en passer.

Nous savons que de la bouche peuvent sortir de bénédictions et des malédiction, et le devoir d’un pasteur ou du modérateur d’un forum est d’intervenir tout de suite ne serais-ce que pour sauvegarder le salut du contrevenant en péril.

Morale de cette histoire

Ne croyez pas les bisounours quand ils vous font des politesses, vous enguirlandent ou vous font des prédications qu’ils ne peuvent enseigner en chaire de leur églises. On comprendra pourquoi.

Vous, lecteur, aimez vos ennemis mieux que vous vous aimez vous-même.

 

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Bisounours et esprit de python

  1. Hervé P dit :

    «  »La religion de dame a oublié un instant cette célèbre parole de Jésus, un commandement en fait, qui dit d’aimer nos ennemis et enfonce le clou avec une Parole de grande sagesse…

    « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Matthieu 22-39

    Je me demande ce que vous en pensez. 🙂 «  »
    — Je pense qu’elle devrait lire la suite de la parabole qui dit que le prochain, ce n’est pas n’importe qui ! Voir l’excellent passage de Luc 10, 25-37 pour info !
    — Quant à considérer ceux qui redressent des déviants dans l’amour comme des ennemis, elle n’a pas compris que nous sommes d’abord tous frères (et sœurs !) et qu’entre nous, s’il y a parfois des animosités bien « naturelles » dûes à la chair non crucifiée, le pardon et la réconciliation sont plus forts que la division et que, décidément, elle n’a pas compris que la vie chrétienne, c’est d’abord RENONCER… à son ancienne vie !
    — « Pauvre petite fille riche », dit une chanson de feu Claude François…

    • paloque dit :

      Il y en a une autre de Dalida « Paroles, paroles paroles »

      Encore des mots toujours des mots
      les mêmes mots
      Je n´sais plus comment te dire,
      Rien que des mots
      Mais tu es cette belle histoire d´amour…
      que je ne cesserai jamais de lire.
      Des mots faciles des mots fragiles
      C´était trop beau
      Tu es d´hier et de demain
      Bien trop beau

  2. Ping : La couronne de vie ou l’Évangélisme auto-proclamé | Il y a bon les évangéliques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s