[Paul Ohlott] Problème avec la nouvelle naissance


Quand nous parlons entre chrétiens, le sujet de « la nouvelle naissance » est récurant et, si je ne vais pas expliquer ce qu’est être « né de nouveau », mes lecteurs savent de quoi il s’agit, nous allons ensembles réfléchir à deux ou trois choses.

Bien sûr, il y a des « chrétiens », pardonnez les guillemets, qui n’ont pas été enseignés, mais ces gens sont hors du coup puisque nous évoluons dans un environnement « évangélique » et c’est de cela que je veux vous parler.

Avant de me lancer dans un grand discours, je veux juste remarquer que dans les querelles à ce propos, il y a deux sortes de débatteurs qui ont, outre leur idée sur la question, deux comportements absolument remarquables.

1/ Ceux qui sont agressifs et ont la contradiction et les insultes faciles
2/ Les autres, plus calmes, plus pondérés, qui sont en général la cible de la première catégorie dont les membres sont aussi les plus prolixes à nous abreuver de textes justificatifs en tout genre.

Il y a comme un antagonisme larvé mais palpable, et on peut remarquer que le groupe numéro deux est systématiquement attaqué avec virulence par l’autre sans qu’on ne sache trop bien pourquoi.

Il est très clair que les uns sont différents des autres et je prêche souvent que quand Dieu habite l’âme d’un être humain, ce dernier est différent des autres et cela se voit. Encore heureux !  🙂

C’est pour cela qu’ils sont aussi repérables que les autres de la bouche desquels sort plus de bêtises, d’insanités et de méchanceté qu’autre chose. L’insulte contre la probité.

Dans les lieux chrétiens, les uns sont donc vilipendés et chassés par les autres, ce qui ne fait pas mentir le proverbe…

« Les bons s’en vont d’abord, les méchants restent vieux. » (Pétrarque)

Nous avons un très bon (façon de parler) exemple de ce sujet sur le site de Paul Ohlott « Actu-chretienne » sensé « encourager le débat et le partage », à défaut de communion, où les contributeurs passent plus de temps à se déchirer entre aux qu’à réellement commenter les articles qui leur sont proposés.

Déjà, dans le choix des sujets et la rédaction des articles, nous sommes parfois mal à l’aise et la tribune offerte à certains débatteurs pose question. C’est là que je veux en venir.

Dans quelle catégorie placeriez-vous ce journaliste/évangélique/enseignant par lui déclaré ?

Il écrit lui même noir sur blanc…

« Ce que vous dîtes à propos du néo-calvinisme n’est rien d’autre que ce que je vis en tant disciple du Christ… » (source)

Chez un évangélique, un « disciple » est un type soumis à une certaine discipline, entre autres celle du Saint Esprit, et les écrits et manières de faire de Monsieur Ohlott nous portent à croire que ce n’est pas le cas. Question…

Dans quelle catégorie que nous avons identifié plus haut placeriez vous ce personnage. Né de nouveau ou pas ?

D’ailleurs, lisez avec attention la rubrique « commentaires » de son blog et remarquez qu’il « marque » systématiquement ceux des contributeurs que nous identifions plus être dans la catégorie numéro deux.

Bref, il leur saute dessus, les contredit parfois méchamment, et quand on parle de « nouvelle naissance », je vous laisse loisir d’examiner vous-même ses explications qui génèrent toujours un malaise. Allez savoir pourquoi. 😦

« Ils lui répondirent: Notre père, c’est Abraham. Jésus leur dit: Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. » Jean 8:39

Une contributrice prise à partie par ce personnage ainsi que son comparse Samuel Foucart dont on peut se demander, vu ses gentillesses et idées, dans quelle catégorie il émarge, lui a très pertinemment répondu….

« …moi ca m’apprendra à croire que d’être ami avec Rémy Bayle fait de vous un homme dont la vie est conduite par l’Esprit..quelle naïveté…vous contribuez à diffuser des articles charnels et honteux qui ne font que discordes et étalage de la chair ! »

Florence

Un nom nouveau apparaît, Rémy Bayle, auquel je pourrais rajouter certains autres comme le pasteur Luc Henrist qui, quand il vient participer aux commentaires de ses propres articles n’est pas mal non plus dans la répartie pédante, moqueuse, agressive en tout cas pas très fraternelle.

Nous pourrions penser que ces gens-là sont d’une catégorie et se sentent autorisés à mépriser ceux de la seconde qui sont à leurs yeux des moins que rien, mais cela est-il vraiment biblique d’insulter des petits qui auraient selon eux besoin de Dieu .

Bien sûr, lecteur, tu va me dire que je ne me prive pas non plus pour mettre en cause avec une certaine virulence certains de ceux que je ne considère pas comme « étant de chez moi », mais la différence est que ces gens prêchent la Parole et doivent être bibliquement et publiquement repris comme nous l’enseigne la même Parole.

Vous souvenez-vous de la façon dont Pierre s’est fait remettre à sa place par l’Apôtre Paul dans la Bible ?

Comment Ananias et Saphira ont laissé leurs peaux dans leurs mensonges ?
Comment les disciples néo testamentaires réglaient les affaires de L’Église et nous ont enseigné à le faire ?

Le truc est que seuls peuvent être repris ceux qui fonctionnent avec l’Esprit de Dieu donc qui ont expérimentés une nouvelle naissance.

« Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.

Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.

L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. »

1 co 2:11-15

C’est en visitant la maison d’un  frère  que l’on sait vraiment à qui il appartient. Les détails ne trompent pas.

Alors, qui est de Dieu et qui n’est pas né de nouveau ?

Pour moi, Paul Ohlott et son entourage ne savent pas ce qu’est « être né de nouveau » et c’est pour cela qu’on trouve des chose horribles dans leurs « maison » et que des idoles déguisée en prédicateurs y sévissent au détriment de la foi des Enfants de Dieu.

Ce n’est pas plus difficile que ça.:)

Note : Par rapport aux personnages, « collaborateurs » de Paul Ohlott et sympathisants dont les noms ont été (ou non cités) dans ce billet, on se demande vraiment quel est aussi l’esprit qui les anime.

A moins que ce ne soit eux aussi pour la tribune et la pub, gratuite (ou payante) dont ils sont les bénéficiaires.

Dans le monde chrétien évangélique, on ne choisi pas ses frères mais on peut choisir ses amis.

A eux de voir.

Jack paloque-Perges

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, Paul Ohlott, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour [Paul Ohlott] Problème avec la nouvelle naissance

  1. Ludovic dit :

    Le monde évangélique n’a plus rien à envier( ou n’a jamais rien eu à envier) au monde païen : c’est le Far-West ! Chacun tire sur l’autre que ce soit devant ou derrière. J’en suis dégoutté. La semaine dernière, je demande un service urgent à des frères et sœurs, et le travail de sape commence en sortant moultes excuses pour nous dénigrer moi et ma famille, pendant ce temps-là mon fils ne se rappel plus 9 heures de sa vie…Rien à faire, on tire à boulet rouge pour se valoriser et descendre l’autre. Attitude que je connais fort bien. Je n’oublie pas d’où je suis sortie ni la grâce qui m’a été faite. Je lis le net « chrétien » et c’est pire encore…

    Je lis les sites chrétiens sur le net, et je m’aperçois que c’est encore pire. Que la sphère internet chrétienne est identique au monde païen, voire pire… L’on me dira que, nous somme que des êtres humains et je suis d’accord. Mais la différence n’est-elle pas que normalement , nous chrétien, devrions être repris lorsque nous dérapons, au moins par le témoignage intérieur parce que nous sommes censés avoir l’Esprit de Dieu en nous ?

    Je suis écœuré, dégoutté de ce qu’est la chrétienté sur le net et dans pas mal d’assemblées. Manipulation, dénigrement de l’autre, ils le rabaissent, l’insulte, l’injurie, le calomnie même. Bref, je connais énormément de non-chrétien qui ne pratiquent pas ces choses là…Écœuré dis-je.

    • paloque dit :

      Ben, en fait, nous l’avons toujours su, mais les esprits qui « tiennent » le monde évangélique, pour ne citer que celui là, ont mis sur nous un tel poids de culpabilité que si on ne se laisse pas faire nous sommes confus. C’est le but recherché. 😦

      La seule façon (que je connaisse) de sauver sa peau est de prendre de la perspective en s’éloignant un temps des « assemblées » et chercher la face de Dieu à ce propos.

      Il y a de grande chance que nous devenions orphelins mais il y a un prix à payer pour éviter la compromission. :-//

      J’a été très touché par la prédication du gars qui prêche ces histoires de démons qui sévissent dans ce domaine dont la vidéo a provoqué une belle levée de boucliers là où tu sais.

      Cela fait des années que j’en parle et personne n’écoute. Et pourtant….

  2. michelledastier dit :

    J’avoue être quelque peu étonnée par certains commentaires. Car suggérer que l’on ne peut pas voir ceux qui ont une réelle nouvelle naissance, c’est nier ce que Jésus nous a dit en nous ordonnant de juger l’arbre à ses fruits.. Ou bien les gens se mettent véritablement à changer après leur nouvelle naissance, ce qui l’authentifie, ou pas, sauf en apparences superficielles (style envoyer quelques versets en boulets de canon contre les autres…)

    Quant a dire : « Le partage en deux catégories comme tu le fais est profondément injuste et réducteur. « . Ah bon ? Pourtant Dieu l’a dit: « Deut 30:15 Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. » Jésus l’a dit: « chemin étroit qu mène à la vie » ou « large avenue qui mène à la perdition », ou bien quand il a parlé du « blé ou de l’ivraie », ou des « vierges folles et des vierges sages ». Paul l’a dit, parlant de « frères » ou de « faux frères (ou loups, ou faux quelque chose, séducteurs, etc. Pas vu de troisième voie, un chemin neutre entre les deux !

    Va-t-on inventer un « purgatoire évangélique »..

    Bon, je sais qu’il y a des « chrétiens en chemin » (on l’est tous !), mais même convertis depuis 1 mn, ils manifestent déjà des changements profonds de pensée et cela s’entend dans leur langage et se voit dans leur comportement: les changements sont visibles et ne vont cesser de se poursuivre.

    Et puis il y a ceux qui se disent chrétiens depuis 10, 20, 30… ans, qui ont appris à nettoyer l’extérieur de la coupe mais dont l’intérieur reste toujours plein de vols et de rapines (ou de méchanceté, de mensonge, etc..). À ceux-là Jésus n’a jamais dit

    – Venez à moi, Dieu va faire…

    Mais

    – Hypocrites, races de vipères…

    Paul avait un vocabulaire légèrement différent: « Sépulcres blanchis, serviteurs d’iniquité, etc… »

    Quant à Jean baptiste, son langage plutôt virulent face aux hypocrites à du caresser pas mal de monde à l’encontre du sens du poil: il y a laissé sa tête, surtout quand il a dénoncé publiquement le péché d’Hérode. ça coûte chaud que de dénoncer les péchés de ceux qui sont assis sur les trônes dans le peuple de Dieu.

    En tout cas, je suis bien aise d’apprendre qu’il y a un autre évangile, qui inclut des semi perdus ou des semi sauvés. Puis comme « Dieu est bon », au final, on ira tous au paradis.

    Au fait, je crois que cet évangile là, il est de Polnareff, pas de Jésus-Christ !

    • paloque dit :

      Je pense que tu as là, Michelle, résumé la réalité des tourments dont souffre notre environnement évangélique et j’aime bien ta phrase…

      >… Va-t-on inventer un « purgatoire évangélique »..

      Oui, c’est fait, et depuis longtemps déjà, et on se se demander par rapport à ceux qui disent « que l’on ne peut pas voir ceux qui ont une réelle nouvelle naissance » quelle est leur foi et personne n’a répondu quand j’ai moi-même demandé sur quels critères ils baptisaient les prosélytes.

      Leurs discours est un faux évangile, des fausses doctrines, et ils portent l’entière responsabilité des morts spirituelle des gens qu’ils « enseignent » et de la publication de ce site.

      Après, qu’ils viennent chercher des noises si après lecture des billets ils se rendent compte qu’ils sont en fait positionnés dans la mauvaise catégorie et je suis très heureux qu’ils l’aient découvert eux-mêmes. Mes articles servent à ça. 😉

      Ils devraient changer l’intitulé de leur dénomination ou du moins le nom de quoi ils se réclament.

      Pas « Évangéliques » en tout cas. 😦

    • michelledastier dit :

      Il y a un verset bien percutant pour montrer que, justement, l’évangile est binaire en ce qui concerne le salut:

      Mt 13:38…la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ;

      La Parole de Dieu est tranchante. Aujourd’hui, comme prophétisé par Paul (2Tim 4), beaucoup veulent la rendre moins tranchante: la Bible, à leurs yeux, dans beaucoup trop de passages, manque d’humanisme et de nuances. Donc à l’épée tranchante, on substitue une pelle à tarte… Ainsi chacun peut prendre dans la Bible la part qui lui plait et laisser le reste, ce qu’il estime indigeste.

      Voici, entre autres, un passage indigeste:(il fait suite au verset ci-dessus)

      Mt 13:40 Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde.
      13:41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité :
      13:42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
      13:43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

      Là encore, c’est binaire: la fournaise ardente ou le royaume du Père.

      C’est bizarre que dans tous les fils de discussion des blogs incriminés, tous les pourfendeurs (des justes qui s’égarent dans ces fils de discussion) terminent souvent leurs commentaires assassins par: (Mt 13:43 b) « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. », ou, ce qui veut dire la même chose: « A bon entendeur, salut »… Dommage qu’ils ne citent jamais les versets qui précèdent ! C’est ce que j’appelle la pelle à tarte: un petit bout de verset par ci, un petit bout de verset par là…

  3. Ping : Il y a bon les évangéliques !

  4. Ping : La vraie vie | Il y a bon les évangéliques !

  5. Luc HENRIST dit :

    Je suis heureux d’avoir découvert à travers ce blog que Saint Pierre qui détient, comme tout le monde le sait, les clés de l’enfer et du paradis, est bien vivant et il habite en France. En effet, sans m’avoir jamais rencontré, sans m’avoir jamais parlé, M. Paloque (alias St. Pierre) a décidé de me fermer l’entrée du paradis. Son jugement et sa condamnation ont été sans appel, sans même qu’on invite le « coupable » à son propre procès. N’est-ce-pas là une démonstration de la « charité chrétienne » à laquelle on peut s’attendre? Il semblerait que M. Paloque n’ait pas encore lu un passage de l’Evangile qui dit ceci: (Mat. 18) « 15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre TOI et LUI SEUL. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.
    17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. » Dans ce cas-ci, toutes les étapes ont été brûlées et M. Paloque s’est octroyé le droit de juger ou d’innocenter les « frères »… En fait, n’aurait-il pas aussi la capacité de jouer plusieurs rôles en même temps et de se transformer aussi en collabo des « accusateur des frères »? Puisque vous m’avez jugé, voici ce qui vous attend (Mat. 7): « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. » Luc Henrist, un racheté par le sang de l’Agneau qui entrera au ciel, que cela vous plaise ou non!

    • paloque dit :

      Monsieur Henrist,

      Vous en dites dans votre commentaire beaucoup plus long que moi dans mon article mais ne commentez pas ce dernier comme le veut sa raison d’être et la nétiquette.

      Vous préférez manier l’ironie et l’accusation, et nous faire un prêchi-prêchât que je vous prierais de garder pour vos ouailles. Ici, les discours, c’est moi qui les fait.

      Dommage que vous n’ayez rien d’autre à dire sur la nouvelle naissance et la manière de s’assurer qu’elle existe chez les gens quand nous trouvons utile de nous poser la question.

      Pourtant, l’avis d’un pasteur était le bienvenu.

  6. Samuel Foucart dit :

    Mon cher Paloque, comment prendre le risque de juger qui est « né de nouveau » et qui ne l’est pas ? C’est un peu comme savoir qui va en enfer et qui va au Paradis ! Franchement, puisque tu cites mon nom dans ton scabreux article, je t’invite à plus de retenue à l’égard des personnes dont tu parles ; que tu n’apprécies pas leur travail, je peux le comprendre, c’est légitime ; que tu oses remettre leur salut en question ne t’appartiens pas ; si cela devait être mon cas et le leur, c’est avant tout leur affaire devant Dieu et avec Dieu. Moi je fais parti de ceux qui croient qu’il y a des « idiots » partout ; malheureusement et un « idiot c’est un « idiot » qu’il soit chrétien ou pas ! Comme il y a des « idiots » handicapés, ou noirs, ou cultivés, il y en a aussi dans les églises ; Dire à un idiot noirs qu’il est idiot ne fera jamais de moi un raciste ; le dire à un croyant ne fait pas de moi un mauvais frère, un mauvais pasteur ou un mauvais homme ; juste un mec réaliste ! Mais tu es loin d’être idiot toi et tu vas bien comprendre ce que je dis. Le partage en deux catégories comme tu le fais est profondément injuste et réducteur. Amicalement. Pasteur Samuel Foucart

    • paloque dit :

      A vous lire, je me demande, Monsieur Foucart comment vous prenez la décision de baptiser quelqu’un. N’exercez-vous aucun discernement avant de prendre la responsabilité d’en faire un chrétien membre de votre église ou baptisez-vous tout le monde ?

      D’autre part, votre discours est bien confus pour ma modeste compréhension, et je vous serais gré de ne pas employer un tutoiement auquel vous n’avez pas invité.

      Ce comportement méprisant en dit long sur votre état intérieur et jure avec vos habituelles signatures « Amicalement » ou « Dieu vous bénisse » que vous citez à tout bout de champs.

      Pour terminer, merci de respecter la courtoisie que vous avez trouvé sur les commentaires de ce blog et de ne pas agresser les contributeurs comme on vous le tolère sur d’autres espaces.

  7. michelledastier dit :

    En fait, je crains que ce ne soit bien plus grave. Il y a le blé, il y a l’ivraie, et pendant longtemps cela se ressemble:

    Mêmes habitudes cultuelles, mêmes manifestations les bras levés avec des « Alléluia » à tout bout de champ, même langage biblique, avec moult versets à l’appui, pour (les uns) démonter aux autres que l’on est un super spirituel et (pour les autres) tout simplement exhorter ceux qui en ont besoin …

    Oh ! certes, la différence ne se voit pas d’emblée.

    Ou plutôt ne se voyait pas d’emblée: ivraie et blé croissaient ensemble, se fondant les uns dans les autres…

    Mais voilà: la différence aujourd’hui se voit, de plus en plus, et de plus en plus rapidement ! Je le vois très vite sur mon propre blog: les hargneux, les méchants, les agressifs ne se camouflent plus: ils sont si endurcis qu’ils ne voient même pas combien leur âme apparaît à présent au grand jour, parce qu’ils se congratulent en rond en tirant leur gloire les uns des autres, et leurs « amitiés » ne sont que des complicités de compères : d’où leur rassemblement immédiat, sur les blogs dont tu parles, pour étriper avec un bel ensemble le malheureux VRAI chrétien né de nouveau qui tente de leur faire entendre raison.

    C’est de l’abondance du coeur que la bouche parle, dit la bible.

    Matthieu 12:34
    Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes ? Car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.[…]
    Luc 6:45
    L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.[…]

    Aujourd’hui le fond du coeur se montre via les claviers d’ordinateur, internet et les pseudo.. Ah ces pseudos, ô combien pratiques pour déverser son fiel en toute impunité, en escomptant qu’aucun chrétien digne de ce nom n’osera aller porter plainte contre des « frères en Christ », même quand la malfaisance des propos démontre qu’on a affaire à tout, sauf à des « frères en Christ », pseudos permettant de surcroît le dimanche au culte d’apparaître en ange de douceur et d’amour…

    Double visage, double langage… et cela se voit déjà dans leurs commentaires, doucereux pour les uns, d’une violence inouïe face à ceux qui disent la vérité, car la vérité leur est insoutenable ! Il n’est qu’à les voir étriper Paul Washer, et bien d’autres…

    Alors, leur arme préférée, celle qui leur permet de déployer toute leur méchanceté et leur mépris face à ceux qui ne font pas partie de leur « confrérie » (Certes pas une confrérie en Christ !), en la camouflant derrière un humour douteux, cette arme est vite repérée. C’est la moquerie ! Et nous avons été avertis

    2Pierre 3:3
    … dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises,[…]
    Jude 1:18
    Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies ;[…]

    Nous y sommes. Nous ne devrions pas être étonnés.

    Mais de fait, nous sommes stupéfaits: oui, nous les prenions pour des frères, nous pensions parler le même langage, avoir le même Seigneur, le même Esprit, et soudain nous découvrons des étrangers qui ne savent rien de la vie en Dieu, qui n’ont jamais, comme tu le dis, vécu une vraie nouvelle naissance. On est juste sur le premier chemin de la parabole du Semeur : la Parole, qui n’a pu trouver de place dans leur coeur, même s’ils ont connu un jour, ou quelque temps, le frisson de l’Esprit de Dieu. Mais la Parole est tombée à terre et les oiseaux (les démons) ont dévoré cette semence: il n’y a plus que des fruits empoisonnés.

    Cela ne se voyait pas. Maintenant, cela se voir comme en plein jour.

    Dieu nous l’a dit:

    Cela clôt l’AT, et d’une certaine manière, le NT aussi, qui le rappelle en Apoc 22:

    Malachie 3:18
    Et vous verrez de nouveau la différence Entre le juste et le méchant, Entre celui qui sert Dieu Et celui qui ne le sert pas.[…]

    Garde-nous, Seigneur, de tomber dans la confrérie des moqueurs… Ce sont des méchants!

    • paloque dit :

      >…Mais de fait, nous sommes stupéfaits: oui, nous les prenions pour des frères, nous pensions parler le même langage, avoir le même Seigneur, le même Esprit, et soudain nous découvrant des étrangers qui ne savent rien de la vie de Dieu…

      Oui, c’est exactement cela. 😦

      J’écrivais par ailleurs que nous sommes naïfs et que parce que les gens citent des versets bibliques et vont dans une église qu’ils sont des nôtre » mais rien n’est moins vrai.

      Je crois qu’on vous a fait avaler une fausse doctrine par rapport à cette histoire de « bon grains et d’ivraie ».

      Si on relit les textes, quand jésus parle du champs, il dit « c’est le monde. »

      Et on a transposé ça en « l’Eglise » en acceptant comme des Enfants de Dieu n’importe quel pécheur (volontaire) qui, si il n’est pas renouvelé par justement la nouvelle naissance (d’eau et d’Esprit) ne peut pas comprendre les choses de Dieu.

      Cela donne ce dont on parle et nous avons été trompés.

      Ne pas en parler, c’est y adhérer et ne pas dénoncer ces cas, c’est leur laisser croire qu’ils sont justes et tromper ceux qui voudraient s’approcher de Jésus et de Son Eglise. Où est notre responsabilité ?

      Nous avons jeté nos perles aux pourceaux et voilà qu’ils nous déchirent.

      Rien de plus « normal ». 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s