La vraie vie


Les nouvelles technologies et l’Internet en particulier ont vu l’émergence de nouvelles expressions dont le chrétien de base s’empare pour rajouter quelques items à son patois de Canaan.

Sur les forums chrétiens, nous entendons de plus en plus ce très intéressant idiome « La vraie vie ». Par opposition à la vie sur les forums internet bien sûr. 😉

Un idiome est, selon Wikipếdia, l’ensemble des moyens d’expression (langage, modes de pensée) d’une communauté donnée, relatif à un domaine d’activité spécifique de cette communauté.
Une même communauté peut s’exprimer dans plusieurs idiomes plus ou moins disjoints suivant leurs différentes activités.

Ce qui m’interpelle, c’est qu’après avoir compris ce qu’est la nouvelle naissance (une nouvelle vie en Christ), comment un chrétien peut-il faire un distinguo entre sa vie sur Internet, sa vie sociale et, par extension, sa vie d’église, car nous savons que le comportement « au culte » n’est pas toujours le même que dans sa « vie courante. Loin s’en faut.

Notre chrétien aurait donc trois vie ?

Bon, nous savons tous que les discours évangéliques des uns n’étant pas toujours mis en pratique (loin s’en faut aussi), les autres remarquent leurs « dysfonctionnements » et beaucoup de querelles éclatent parce que l’un parle comme un spirituel alors qu’il s’adresse à ce moment là à un « charnel » qui à son tour devient spirituel et reproche au premier son manquement d’amour, lequel ne se retrouve que devant tout le monde à l’assemblée.

Vous suivez ?

Ce ne sont pas deux individus qui discutent mais deux schizophrènes hébergeant chacun trois personnalités, ce qui fait six entités, et ce n’est pas étonnant si ils ne se comprennent pas.

Nous allons illustrer nos propos avec le texte d’un commentaire reçu ces-jours-ci suite à la publication d’un article.

Il s’agit de l’œuvre d’un certain Luc Henrist, pasteur de son état, et je prends cet exemple non pour nuire à cette personne, mais parce l’analyse de son poulet est vraiment édifiante. Oubliez son nom et cherchez avec moi à comprendre ce qu’il écrit et ce que cela révèle.

Note : Vous trouverez l’intégralité de ce texte en fin d’article

Cette personne ayant réagi publiquement par rapport à un billet concernant la nouvelle naissance et ayant l’air de ne pas l’apprécier, je peux en conclure que cet homme se dit « né de nouveau » ce qui présuppose une nature christique, mais nous allons voir que cette nature-là n’est pas la seule à régner.

Déjà, il ne réagit pas à l’article lui même mais semble très vexé du fait que selon le billet il puisse se trouver dans la mauvaise catégorie ce qui au passage n’a jamais été précisé et que c’est lui qui l’a interprété comme cela. Il écrit…

« Son jugement et sa condamnation ont été sans appel, sans même qu’on invite le « coupable » à son propre procès. N’est-ce-pas là une démonstration de la « charité chrétienne » à laquelle on peut s’attendre ?»

Il accuse le rédacteur de le condamner lors d’un procès qu’il ne lui fait pas et de manque de charité chrétienne. Il se positionne en juge et donne sa sentence c’est à dire exactement ce qu’il reproche à son vis à vis qu’il affirme pourtant ne pas connaître.

Il lui donne aussi un magistral enseignement sur Mat 18:15-17 lui apprenant qu’il faut d’abord aller vers son frère (qui a péché) et la suite, et trouve le moyen de l’interpeller en public alors que la moindre des politesse biblique eut été de lui envoyer un mail pour mettre en pratique ce qu’il raconte.

Notons encore que le billet ne l’a en aucune façon mis en cause question péché et que Monsieur Henrist s’est accusé tout seul, ce qui me porte à croire que le billet a atteint son but en touchant au moins une conscience.

Ensuite, vient la sentence finale qui fait toujours frémir les contrevenants…

« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. »

Une exécution en règle pour un péché qui n’a même pas été commis. Lol !

Il termine par un magnifique « Luc Henrist, un racheté par le sang de l’Agneau qui entrera au ciel, que cela vous plaise ou non !» comme si il avait vraiment besoin de nous le faire savoir et je suis sûr que quelques visiteurs resteront dubitatif devant cette phrase.

Donc, nous avons une nature (nouvelle nature christique) qui devrait être exempte de toutes mauvaise pensée, du moins envers un frère, mais aussi, la schizophrénie aidant, des petits copains qui montent le bout de leur nez.

Ironie mal placée
Accusations sans fondement
Jugements, Condamnation
Récupération de la Parole de Dieu
Tentative d’intimidation
Propre justification

Et insultes quand il parle de « collabo et des accusateur des frères.

Cela fait combien de natures cela dans le même chrétien ?

Bon, ne nous focalisons pas sur ce seul homme qui n’a pas montré au demeurant la nature qu’on attendrait chez un pasteur qui enseigne ces choses, mais posons nous la question de savoir ce qu’est « la vraie vie » qui est le sujet de cet article.

Je papotais il y a quelques jours avec une sœur qui m’a bien connu il y a presque trente ans et nous avons repris la conversation comme si nous ne nous ne étions jamais quitté.

Sans doute qu’elle a eu dans sa vie des problèmes et des « manquements » comme tout chrétien tout « né de nouveau »  en rencontre, mais notre débat n’est pas axé sur « nous même » et nous n’avons trouvé aucune occasion de nous quereller. Elle ne m’a pas parlé de plusieurs vies mais au contraire assume parfaitement la sienne avec Christ, son Église ou sa « privée ». Elle est « une » et je l’aime comme ça.

Je me suis toujours demandé comment se faisait-il que lors des émissions style «Talc show » sur certains site chrétiens, les intervenant apparaissaient polis et parfois sympathique (bien comme il faut quoi!) et qu’ailleurs nous constatons des misères chez les mêmes personnages.

C’est bien sûr valable pour le chrétien moyen dans sa vie de tous les jours par opposition à sa vie d’église et ne parlons pas des pasteurs (lire « responsables spirituels ») et prédicateur qui « nous font du bien » en public et nous agressent en privé avec fortes insultes et méchancetés.

Oh ! Ne croyez pas que j’exagère.

Ces derniers jours, il y en a un, bien connu pour enseigner l’amour et chasser des démons, qui s’est livré sur mon téléphone à un véritable harcèlement en l’appelant plus de trente fois en une seule nuit dont plusieurs appels entre deux et trois heure du matin.
Le soleil s’est couché sur sa colère et il a fallu que je lui dise que j’allais en appeler aux gendarmes pour qu’il se calme ce qui montre qu’il n’est pas si imbécile que ça.

Dommage seulement que ceux qui ont plusieurs visages (donc nature) aient plus peur des gendarmes et pour leurs notoriété que de Dieu lui-même.

Tiens, cet exemple me permet de terminer cet article en disant que si nous avons deux ou plusieurs natures en nous, ce qui n’est pas très biblique au passage, qu’on l’affiche au fronton de notre église, sur la page d’accueil de notre site internet et sur les cartons d’invitation quand nous allons prêcher. La transparence quoi !

Il vaudrait mieux car, si est vrai que nous allons tromper encore un peu de monde, ceux qui ont un peu de discernement parmi nous verront bien que nous sommes coquins, et nous sommes à une époque où un billet sur un blog qui dénonce notre ambiguïté fait vite le tour du monde pour participer à notre réputation en disant la vérité sur notre vraie nature.

Que ceux qui ont plusieurs vies en même temps prennent garde car on ne se moque pas de Dieu auquel ils ne croient pas car sinon ils redresseraient leurs genoux boiteux.

Et cesseraient de mentir au peuple et de se mentir à eux même.

« Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. »

Josué 24:15

Texte public ayant servi d’exemple pour la rédaction de cet article.

« Je suis heureux d’avoir découvert à travers ce blog que Saint Pierre qui détient, comme tout le monde le sait, les clés de l’enfer et du paradis, est bien vivant et il habite en France. En effet, sans m’avoir jamais rencontré, sans m’avoir jamais parlé, M. Paloque (alias St. Pierre) a décidé de me fermer l’entrée du paradis. Son jugement et sa condamnation ont été sans appel, sans même qu’on invite le « coupable » à son propre procès. N’est-ce-pas là une démonstration de la « charité chrétienne » à laquelle on peut s’attendre? Il semblerait que M. Paloque n’ait pas encore lu un passage de l’Evangile qui dit ceci: (Mat. 18) « 15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre TOI et LUI SEUL. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. 16 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.
17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. » Dans ce cas-ci, toutes les étapes ont été brûlées et M. Paloque s’est octroyé le droit de juger ou d’innocenter les « frères »… En fait, n’aurait-il pas aussi la capacité de jouer plusieurs rôles en même temps et de se transformer aussi en collabo des « accusateur des frères »? Puisque vous m’avez jugé, voici ce qui vous attend (Mat. 7): « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. » Luc Henrist, un racheté par le sang de l’Agneau qui entrera au ciel, que cela vous plaise ou non! »

Pasteur Luc Henrist

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s