Ils sont si prompts à se fâcher !


J’ai toujours été sidéré de la façon avec laquelle certains chrétiens de base se fâchent, jugent et condamnent un vis à vis même et surtout si ils ne le connaissent pas.

Très souvent, des gens non concernés entrent dans une conversation en volant au secours d’un ami ou un frère et attaquent son contradicteur (si contradiction il y a) sans même lire les contributions et le sujet de l’échange.

Cette fois, je ne vous donnerai pas d’exemple parce que vous en avez tous vu et peut-être avez-vous  participé vous-même à des batailles dont vous ne saviez pas les enjeux.

Il n’y a pas longtemps encore, cela me faisait sourire, et je me disais qu’ils manquent de maturité et qu’il n’y a finalement rien de méchant à défendre une connaissance en restant très partial voire de mauvaise fois. On a tous nos faiblesses. 😉

Mais je remarque que plus le temps avance, plus lesdits échangent sont violents, et il est tellement facile sur les réseaux sociaux d’éradiquer celui qui te parle que c’en est une injure à la fraternité.

C’est un peu comme quand tu converses par mail avec un frère ou une sœur qui as des problèmes et que tu essayes d’aider.

Au début, tout va bien et ce sont des « Gloire à Dieu ! » et des « Merci Seigneur de t’avoir rencontré ! »

Ton correspondant va tenter de te vendre sa salade et, à un moment donné (tu as peut-être dis un mot de trop) il cesse la correspondance te laissant là en plan avec tes idées.

On retrouve ça aussi dans l’hébergement.

Ayant une vocation d’accueil, il n’est pas rare que je reçoive des gens et des chrétiens quelquefois.

Combien d’entre eux sont-ils partis sans dire « Merci » ni « Au revoir » ?

Pour le « Merci », cela ne fait rien je m’en passe.
Mais pour le « Au revoir », c’est plutôt vexant et donne un sentiment de presque inachevé, et si cela ne m’étonne pas plus que ça chez les non croyants, ça me fait toujours quelque chose quand il s’agit d’un frère ou une sœur en Christ.

Bon, je ne m’en formalise pas en me disant que ces gens n’ont pas trouvé chez moi ce qu’ils sont venus chercher mais quand même !

Comment expliquer cela ?

Partons du principe que je n’ai jamais tenté de violer personne et que ce n’est pas moi le fautif. Cela aurait pu arriver. 😉
Non, je crois plutôt que quelqu’un qui a ce type de réaction n’est pas clair et a un sacré problème

–  Si c’est un pasteur qui te vire de l’assemblée juste pour une raisons de doctrine (la sienne) ou parce qu’il est pris à pécher, c’est très grave pour lui.
–  Si c’est un utilisateur Facebook que te « bloque » parce que il se sent humilié par ce que tu as écrit, c’est imbécile et tant pis pour lui. Qu’il garde son problème.
–  Si c’est le manager d’un forum parce que ce que tu racontes n’est pas en adéquation avec la propre ligne éditoriale, c’est inquiétant pour lui.

Je ne parle pas bien sûr des abus et excentricités qu’on pourrait commettre cherchant soi-même la provocation. Je cause pour des gens « tempérés ».

Alors, où est-ce que je veux en venir ? Je ne le sais pas moi-même. Je m’étonne, c’est tout.

Mais je me dis quand même que ces gens qui te virent comme cela sans sommations, que ce soit sur le Net ou sur terre, ont un drôle d’esprit qui règne en eux et je ne suis pas persuadé que ce soit Celui de Dieu qui est amour, patience, longanimité, et tout ce qui faut pour faire un bon chrétien.

Tiens, je ne voulais pas donner d’exemple, mais il y en a un qui m’arrive à l’instant de Facebook et qui dit….

Stephane Sarlat
« je t’emmerde vieux con facho dégage de mon Facebook, je te bloque espèce de raciste constipé »

Heu…

Je vous jure que je ne mérite pas ce qu’il raconte mais, à la lecture de son petit poulet, je ne jurerais pas par contre qu’il soit de la maison et pourtant, je l’ai rencontré dans une conversation avec un Bishop qui l’aurait sauvé et à qui il a l’air très (trop) soumis.

Voilà la fin de mon article. Merci à Stéphane Sarlat de m’en avoir donné la conclusion.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Insolite, Manipulation, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ils sont si prompts à se fâcher !

  1. christian galliot dit :

    plus j’avance en age et dans le ministére je constate que les sentiments d’orgeuil, de jalousie, et mémé de violence verbale entre dans l’église, je considére que prendre un pseudo pour faire la guerre dans le milieu chrétien est un manque de courage flagrant! jesus faisait tout au grand jour face au monde! alors donner des lecons quand on marche dans la nuit c’est comme te dire bonjour de la main droitr et te poignarder de la main gauche! personnelement je ne me cache pas et par espect je n’attaque pas les fréres et soeur je fais en sorte de remettre chaque chose à sa place et rétablir la vérité biblique dans l’amour et la fraternité!

    • paloque dit :

      Bonjour Christian et merci pour votre réflexion. 🙂

      Pour ce qui est des pseudos, bien que ne les approuvant pas, je peux comprendre à la limite que tous ne se donnent pas la liberté de ne pas en user.

      Mais en ce qui concerne de « faire la guerre dans le milieu chrétien », je crois de plus en plus que nous avons à faire à des gens qui n’ont rien à voir avec une identité christique et qui en ont plus après Dieu qu’autre chose même quand ils nous pondent de magnifiques textes qui savent émouvoir.

      Il suffit de gratter un peu et….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s