Pour les « sans église »: Mode d’emploi !


Qu’ils soient des « sans église », SEF (Sans Église Fixe) pour les intimes, ou des frères qui se posent de sérieuses questions sur le chemin que prennent les églises évangéliques existantes, quelle que soit la dénomination qu’elles affichent ou la fédération à laquelle elles émargent, il est temps maintenant de donner des pistes pour les aider à retrouver la paix car vous conviendrez avec moi que la situation est embarrassante.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les chrétiens quittent ou veulent quitter les assemblées et nous allons essayer de faire le point dans le calme et la sérénité. Prenons quelques minutes pour y voir plus clair.

Je laisse de coté les « instables spirituels » et ceux qui ne veulent pas entrer sous le paisible joug de Dieu et contestent en permanence la Parole de Dieu.

Je parle aux frères et sœurs réellement blessés par les hérésies que l’on rencontre, et qui ne veulent pas adhérer aux compromissions qu’on leur impose mais désirent rester dans la foi en vivant l’amour (Agapé) tel qu’il nous a été transmis.

Le premier constat est que, quitter une assemblée apostate est une chose, mais en trouver une autre n’est pas simple car, soit toutes celles de notre région fonctionnent avec le même concept soit c’est le désert dans notre coin et nous ne savons pas où aller.

Exit également l’idée de créer notre idéal dans notre salon ou notre garage en alignant des chaises en rang d’oignons et en attendant que nous soyons assez pour « ouvrir une salle » et accrocher une enseigne nous différenciant des autres églises. Nous serions alors devenus des gourous et, j’en suis certain, ne ferions pas mieux que les autres.

Cherchons d’abord à comprendre…

a) Pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas ou mal dans l’endroit où nous sommes ou que nous avons quitté
b) Que faut-il faire (et ne pas faire) pour que « ça marche » comme le Seigneur l’avait prévu à l’avance. C’est Son Église tout de même non ?

Mais pour cela, il faut bien se situer et nous examiner nous-même pour contrôler si nous sommes dans la foi, car il est évident que nous n’avons pas tous les mêmes valeurs et que cela ne marchera jamais si nous ne nous « accordons pas » avec un seul dénominateur commun ; Jésus.

 » Examinez-vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. »
2 Corinthiens 13:5

Attention :

Cet article n’est pas un parmi tant d’autres mais une page réservée à des frères nés de nouveau qui sont prêts à se remettre en question, et elle est écrite pour vous donner le choix entre poursuivre cette étude ou aller voir ailleurs pour trouver qui vous plaît davantage.
Ce ne sont pas les chanteurs agréables qui manquent et vos problèmes concernant ce sujet ne seront résolus que si vous acceptez de jouer le jeu et poursuivez sérieusement cette réflexion.

Nous ferons donc un petit sondage pour vérifier si vous êtes prêt à aller de l’avant ou voulez rester avec vos habitudes tout en sachant qu’elles ne sont pas excellentes sinon vous ne liriez pas cette page.

Question 1 : Vous considérez-vous comme un disciple de Christ ou un simple chrétien ?

La question est d’importance et, si vous êtes ou voulez devenir un disciple, vous pouvez continuer la lecture.
Sinon, ce n’est pas la peine car le reste sera difficile à ingurgiter pour vous.;)

Question 2 : Avez-vous toujours des péchés identifiés dans ma vie ?

Si oui, avant de poursuivre la lecture, mettez-vous en règle devant Dieu et fermez la porte au diable qui ne manquera pas de vous réclamer ce qui est à lui dés que vous ferez mine de vouloir travailler pour le Seigneur.

De toutes façons, vous ne pourrez pas prêcher l’évangile ou enseigner quoi que ce soit ou vivre la communion fraternelle car vous serez vite montré du doigt.
Je vous fait grâce des versets bibliques qui racontent ça.

Si non, vous pouvez aller de l’avant.

Question 3 : Êtes-vous œcuménique ?

Là non plus, nous ne ferons pas d’étude biblique, mais si vous croyez que les gens qui adorent des statues ou d’autres dieux que le vôtre sont des Enfants de Dieu, allez construire l’Église avec le pape et vous n’avez absolument pas besoin de continuer la lecture de ce mémo.

Si vous croyez à Sola scripura ou quelque chose comme cela, nous verrons les détails plus loin, vous restez avec nous et je vous souhaite la bienvenue. 🙂

Question 4 : Croyez-vous que certains enseignements que vous avez reçus ne sont pas bons et êtes-vous prêts à les remettre en question pour autant que ce soit conforme à la Parole de Dieu et que vous ayez l’assentiment du Saint esprit pour ce faire ?

Deux courts textes de référence.

« Ceux d’entre nous qui ont quitté l’Egypte et la Babylone ont besoin d’être vidés de beaucoup de bagages religieux. L’expérience du désert est conçue pour faire exactement cela. C’est le lieu de la désintoxication religieuse. »

« Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.
 N’attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.
Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. »
Éphésiens 4 29-31

Si vous pensez que c’est votre église actuelle ou celle dont vous venez de vous échapper qui est dans la Vérité, votre réponse est « Non! » et, si c’est « Oui », venez avec nous.

Question 5 : Savez-vous jeûner et prier ?

Si vous ne le faites pas et n’avez pas l’intention de le faire, votre réponse est non.
Si vous croyez que c’est absolument indispensable même si vous n’êtes pas en très bonne santé, vous pouvez poursuivre.

Parfait, vous venez de passer la première épreuve et pouvez vous demander comment vous allez vous y prendre pour vivre l’Église hors des murs de l’assemblée ou de la dénomination que vous venez de quitter ou vous a fichu à la porte.

Tout d’abord, tordons le cou à l’idée reçue qui dit qu’il faut absolument « ouvrir une autre église » plus fidèle ou spirituelle que celles existantes et sur le même modèle mais en mieux.

L’église que vous voulez vivre existe déjà puisque vous existez et, même si vous ne le savez pas, il y a prés de chez vous d’autres frères qui vivent les mêmes tourments que vous et font la même erreur.

a) Ils ne savent pas où aller
b) Ils aspirent à une autre structure correspondant plus à leurs besoins.

Remarquez qu’ils cherchent une structure « correspondant plus à leurs besoins » et c’est une ineptie car, outre le fait que ce soit bien égoïste, c’est l’Église qui a besoin d’eux et pas le contraire puisque ce sont eux les membres du corps de Christ et une église locale est toujours à notre image.

Ce qui est bien triste et c’est pour cela que nous n’y sommes pas bien. Lol !

Pour le petit a), ils cherchent quelque chose qu’ils ont sous le nez, dans leur maison, et ne nous étonnons pas si Dieu ne répond pas à leurs prières.

Aussi faudrait-il qu’ils veuillent ouvrir leur porte pour recevoir les autres chrétiens et les païens à évangéliser, ce qu’ils ne font pas (sauf le dimanche) pour préserver leur vie privée et garder caché leurs manquements pour ne pas dire leur péché. Revoir la question 2.

Ayant donné ma vie à Jésus, cette vie ne m’appartient plus, ni ma voiture, ni mon argent, ni ma maison, et il se trouve que c’est justement là que le Seigneur à choisi de faire résider Son église.

« Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison. » Luc 19:5

Du coup, nous avons une question 6.

Êtes-vous prêt à ouvrir votre maison pour recevoir vos frères et les prosélytes et les aimer en tout temps ?

Si la réponse est non, retournez dans n’importe quelle paroisse qui est faite pour vous et, pour les autres, voyons comment maintenant nous allons faire savoir qu’une église existe dans votre quartier.

Récapitulatif :

Ce n’est pas la peine de chercher une autre église puisque il y en a une chez vous et vous n’allez pas ouvrir une autre structure mais votre porte tout simplement.

Pour les grincheux, n’attendez pas d’avoir les cinq ministères chez vous pour vous déclarer « église » et ne faites pas de complexe parce que votre ex-pasteur disait qu’il ne fallait pas faire comme cela. C’est un mensonge du diable qui ne veut surtout pas que « son » église grandisse. D’ailleurs, elle ne grandit pas.:-//

Pour les ministères, les dons spirituels, les moyens et le reste, c’est au Seigneur de pourvoir quand il juge qu’il y a un besoin et c’est tout à fait normal car ce n’est pas « votre » église mais la Sienne.

Si vous ne le croyez pas, revenez dans celle que vous avez quitté et qui appartient elle à un homme ou à une fédération en tout cas pas à Dieu car sinon, vous y seriez resté.

Pour ceux qui restent avec nous, allons de l’avant.

Si vous êtes en couple (tous les deux convertis), tout va bien car là ou deux ou trois sont réunis, Jésus est au milieu d’eux, répond aux prières et vous accompagne.

Nous avons deux options.

a) Vous ne le croyez pas
b) Vous le croyez.

Pour le petit a), vous n’avez rien compris, vous n’êtes qu’un pharisien religieux et recommencez votre vie spirituelle au début, convertissez-vous et naissez de nouveau.
Vous pourrez alors croire le petit b) et revenez reprendre la lecture à ce moment là.

Pour celui qui a choisi le petit b), vous êtes un béni de mon Père et, si Jésus est avec vous, qui sera contre vous ? 🙂

Si vous êtes seul, comme Jésus, le Saint-Esprit et Dieu Lui-même sont avec vous, vous vous trouvez quatre, et c’est largement suffisant pour commencer une église.

Dans tous les cas, ne commencez pas à prier….

– Seigneur Jésus, je suis (ou nous sommes) devant toi. Envoie nous des âmes s’il te plaît.

Car il vous a justement dit d’aller les chercher, d’en faire des disciples et de les baptiser.

A ce stade, la tentation est fort grande de battre le rappel de vos frères comme vous en manque d’église, de vous réunir à plusieurs et de constituer un nouveau noyau que vous nommerez en grande pompe (ou en catimini) « église de maison ». Vous commettriez là votre première erreur.

Pourquoi ?

Parce que vos amis n’ont pas lu ce document, sont toujours avec la culpabilité dont on parle plus haut, vont penser que vous voulez devenir « le pasteur », qu’ils aspirent eux aussi à enseigner et vous allez finir par vous disputer et construire une église comme celle que vous venez de quitter.

Lisez plutôt l’aventure spirituelle du pasteur Jo qui relate comment un simple pasteur de rien du tout a eu des problèmes, s’est remis en question et a finalement participé à l’édification de la vraie Église dans sa ville sans autres moyens que l’obéissance à l’injonction de Dieu.

D’accord, c’est un peu long mais, en suivant son cheminement, vous comprendrez ma pensée et verrez qu’il sera presque inutile de poursuivre la lecture de ce document quand vous aurez terminé.

Donc, il est primordial que vos amis comprennent que vous ne montez pas une autre église mais que vous avez décidé de vivre l’Église.

Attention, il vous faudra faire des sacrifices en évitant comme la peste les lieux que vous venez de quitter et leurs habitants car à chaque rencontre, ils vous badigeonneront de leur reproches et accusations et vous reviendrez chez vous, à l’Église, avec une belle dépression et des jugements.

C’est un peu comme quand vous sortez d’un bassin plein de boue et prenez une douche.
Si pour rentrer chez vous vous repassez par le même lieu, vous emportez la gadoue avec vous et salissez le parquet de votre salon et vous ferez disputer par votre femme. A juste raison d’ailleurs. 😉

De la même façon qu’à votre conversion vous avez fait demi tour et abandonné le péché, vous abandonnez les œuvres mortes qui vous ont fait du mal et vous efforcerez de ne pas y retourner.

Bien sûr, on va vous traiter d’hérétique et d’autres bonnes choses dans le genre mais cela n’est pas grave. Tous ceux qui voudront suivre Christ seront persécutés.

A ce stade, c’est obligatoire. Si vous ne voulez pas être persécuté et rester bien tranquille et sans problème, oubliez cette idée et revenez dans le bain de boue.

Bon, maintenant, vous êtes deux ou trois (qui avez bien compris la manœuvre) ou même tout seul et la suite est la même.

Vous n’allez pas aller chercher des âmes pour faire grossir votre église (à défaut de la faire grandir), mais vous allez aller évangéliser pour arracher les perdus des ténèbres. Même si vous n’avez pas reçu un super-ministère d’évangéliste.
Parler de Dieu et dire aux hommes qu’ils sont pécheurs et ont besoin d’être sauvés est à la portée de tous et, tous les jours, Jésus ajoutera à l’Église ceux qui seront sauvés.

Mais si, pour une raison ou pour une autre vous ne voulez pas aller évangéliser, vous n’avez pas besoin d’une église et cela n’est vraiment pas la peine de vous donner tout ce mal.

Parce que réunir des sans-églises dans un même lieu pour déblatérer sur ce que vous savez et ne rien faire d’autre, ça ne sert à rien et c’est sans doute pour cela que personne n’arrive à faire ce miracle.

A vous de voir ce que vous allez faire.

Pour aller plus loin (la suite), contact. 🙂

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, LEglise, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Pour les « sans église »: Mode d’emploi !

  1. AnnW dit :

    Bonjour,
    Une amie m’a indiqué ce site et je viens de lire votre page pour les SEF, en fait, je considère que je fais partie du Corps de Yashua, point. Un Seul a donné Sa vie pour moi.

    Il est toutes nos sources et agit un jour à la fois.
    Merveilleux de sortir de la culpabilité, de monter sur la montagne et de voir la réalité de Son paysage.
    Il sauve, guérit, délivre, restaure, attire à Lui par Son Amour.
    Et le mieux dans tout ça ? C’est Lui qui le fait, par Sa Grâce.
    Pas d’épuisement à Son service, Son joug est doux et Son fardeau léger.

    J’ai vécu bien des choses en 29 années de marche avec Yashua, des bonnes et des moins bonnes. J’ai pardonné, mais je suis sortie.
    Nous n’avons pas à nous soumettre aux abus, aux contrôles et aux manipulations.

    Merci pour vos pages que je découvre pour la première fois.
    Je vous encourage à continuer de mettre en lumière les comportements anormaux et abusifs dans les assemblées, car je ne sens pas de désire de vengeance, mais bien d’exposer de ce qui est mensonger, abusif, trompeur, et que La Vérité, Yashua, soit proclamée.

    Avec Joie en Lui
    Anne

    • paloque dit :

      Vous êtes bénie Anne pour avoir écrit ce commentaire.

      A la lecture de vos simples lignes, je crois que vous avez tout compris et que vous êtes libre.
      Continuez à le dire à vos frères et de témoigner de ce que vous avez reçu en « leur » faisant comprendre que beaucoup ont raté quelque chose;

      Fraternellement, 🙂

  2. Hervé P dit :

    — Là, tu viens de « lever un gros lièvre » dans « le monde évangélique ! Il y a longtemps, en effet, que moi, chassé d’une dénomination où on ne voulait plus de mon « ministère » de musicien, j’avais vraiment reçu une révélation du Seigneur pour l' »organisation » de Son Église qu’Il bâtit Lui-Même !
    — Curieusement, je n’ai jamais été tenté de « refaire une église » car j’avais déjà conscience que si le Seigneur la bâtit, Il rassemblera Lui-Même Ses Brebis et il n’est pas besoin de « battre campagne » pour les rassembler nous-mêmes. C’est ce que j’ai compris dès que le Seigneur m’a ouvert les yeux sur Sa Parole !
    — Aussi, quand il m’arrive quelquefois d’entrer dans une de ces dénominations, je ne peux m’empêcher de tout examiner avec soin, des « prospectus évangéliques » accrochés au mur et aussi les fédérations auxquelles ces « églises » sont affiliées…
    — Tu dis en conclusion :
    «  »Parce que réunir des sans-églises dans un même lieu pour déblatérer sur ce que vous savez et ne rien faire d’autre, ça ne sert à rien et c’est sans doute pour cela que personne n’arrive à faire ce miracle. » »
    — Bien sûr ! Ce « miracle », il n’y a que Jésus-Christ qui peut le faire et personne d’autre ! En effet, regarde le pape : il usurpe la position de Christ et « ses églises » se vident… Le « surintendant des assemblées », pareil ! Et ils ne se remettent pas en question pour essayer de savoir « ce qui coince »…
    — Alors, pour être délivré de la religion, crois-moi : il n’y a que le désert qui marche !

  3. Ping : L’implantation d’églises | Il y a bon les évangéliques !

    • paloque dit :

      Certes, si les frères quittent « les églises », c’est sans doute parce qu’ils n’y retrouvent pas « l’Eglise » et c’est un comble de constater cela.

      Le désert est effectivement le seul moyen de réaliser cette ineptie mais qui veut y aller ?

      Certainement pas ceux qui se sentent « heureux » dans de tels lieux, et nous remarquerons au passage que le jeûne et la prière n’ont plus cours chez les adeptes de ces rassemblements de plus en plus bizarres.

      Mais tout cela n’est-il pas écrit en toutes lettres dans les Évangiles ?

      • Hervé P dit :

        — Alors, dans l' »église », on ne trouve pas l’Église, mais on la trouve souvent dans des lieux qui ne font pas penser qu’il y a là une Église ! La preuve ? Le bistrot en face de l' »église », dans le livre « les aventures spirituelles du pasteur Jo », chapitre 12 ! La Bible dit :
        Matthieu 21, 28-32 : «Mais que vous semble? Un homme avait deux fils, et venant au premier, il lui dit: mon fils, va-t’en, et travaille aujourd’hui dans ma vigne. Lequel répondant, dit: je n’y veux point aller; mais après s’étant repenti, il y alla. Puis il vint à l’autre, et lui dit la même chose; et celui-ci répondit, et dit: j’y vais, Seigneur; mais il n’y alla point. Lequel des deux fit la volonté du père? ils lui répondirent: le premier. Et Jésus leur dit: en vérité je vous dis, que les péagers et les femmes de mauvaise vie vous devancent au Royaume de Dieu. Car Jean est venu à vous par la voie de la justice, et vous ne l’avez point cru; mais les péagers et les femmes débauchées l’ont cru; et vous, ayant vu cela, ne vous êtes point repentis ensuite pour le croire.»
        — Les clients et le patron du bistrot ont cru ce que Jo leur a annoncé, mais les « grenouilles de bénitier » dans l' »église », eux, ont refusé de croire ! Ils étaient « trop bien » dans leur « église » pour changer, alors que les clients et le patron du bistrot, eux, ont bien senti leur condition de pécheurs perdus et ont cru !
        — Remaque : ça se passe très souvent comme ça ! Très juste, comme situation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s