Seras-tu l’assassin de ton frère ?


Nous vivons une époque où nous devons être très vigilant parce que si jusqu’à maintenant nous avons pu faire semblant de ne pas voir l’iniquité et le mensonge dans les églises, que ce soit celles que nous fréquentons ou celles de la dénomination voisine, nous venons de changer d’époque, l’ère internet a fait tomber les tabous et nous ne pouvons plus fermer les yeux.

Nous tolérons n’importe quoi, n’osons pas dénoncer les sois-disant serviteurs de Dieu qui se moquent du monde, nous continuons à fréquenter les « églises » apostates, nous tolérons l’adultère spirituel, nous couvrons le péché et fabriquons des zombis à la place des disciples à tel point qu’il y en a un qui a dormi pendant six mois avec le cadavre de sa femme, dans l’espoir d’une résurrection.

D’accord, souvent cette tolérance est bien pratique parce que le péché se trouve dans notre propre maison et c’est plus facile de dire que nous « sommes sauvés par grâce » que d’obéir à la parole de Dieu.

Mais je ne vais pas aujourd’ui vous faire la morale parce que je pars du principe que si vous continuez à lire ce blog, vous êtes un Enfant de Dieu et que le Seigneur est votre priorité.
Mes frères (et sœurs bien sûr), j’ai à vous parler sérieusement. Il se passe de drôles de choses dans notre Église.

Je suis comme vous tous et j’ai longtemps cru, par rapport à certaine dérives dans le monde évangélique, à quelques simples erreurs ou manquements qui seraient très vite redressés et que l’amour et la patience envers les fautifs viendraient à bout de la désobéissance et mes prières étaient en leur faveur.

Mais que vois-je ?

Des années après, non seulement ils n’évoluent pas mais deviennent pire et les erreurs en question se sont institutionnalisées au point que de nos jours les frères vous menacent de vous casser la gueu** ou de vous faire un procès si nous tentons de les reprendre.

Je sais, ce n’est pas un scoop et et ce n’est pas d’hier seulement que les guerres de religion existent et que les prophètes se font massacrer mais tout de même, en ce moment, ce qu’il se passe est terrible.

Avant, on cachait le péché ou on lui trouvait des excuses spirituelles, mais aujourd’hui, on le pratique en plein jour et chacun fait absolument ce qu’il veut sans avoir la crainte d’être repris.

Oui, bien sûr, il y a des voleurs partout mais continuerons-nous à nous laisser détruire sans réagir et accepteront-nous d’appeler frères ceux qui ouvertement se moque de nous ?

De nous, ce n’est pas très grave, on en a vu d’autres, mais ces gens pratiquent ouvertement le péché montrant qu’ils n’ont aucune crainte de Dieu et, si ils n’ont pas peur de ce Dieu qu’ils prêchent, c’est qu’il n’y croient tout simplement pas. Ce ne sont pas des frères.

Je pourrais vous citer un tas de noms, d’affaires, de scandales et d’ignominies mais ce n’est pas la peine. Vous avez dans votre entourage ces gens et vous continuer à fermer les yeux, à les embrasser dans les assemblées et les pastorales et faites semblant de ne rien voir et c’est là votre péché.

Vous ne pensez pas à leurs victimes et, où que vous soyez placé dans la hiérarchie de l’Église, vous êtes tous coupable de non assistance à personnes en danger car qui ne dit mot consent et vous le savez très bien.

Je parle à des homme murs, à des responsables au moins d’eux-mêmes et des personnes de leur entourage des plus petits au plus grands.

Que direz-vous à une victime quand elle vous reprochera de ne pas l’avoir secourue ?

Vous savez l’histoire du samaritain (Luc 10.25-37) et allez-vous continuer à laisser maltraiter votre prochain ?

Toi qui me lis, ne détourne pas ton regard et ne clique pas pour fermer d’urgence ton navigateur.

L’œil était dans la tombe et regardait Caïn et seras-tu toi aussi l’assassin de ton frère ?.

C’est fini mon ami l’évangile à la petite semaine.

Tu est prés du but et ta vie peut t’être redemandée cette nuit même comme celle des âmes qui périssent et que tu n’a pas relevé alors que tu sais ce que sont la mort et la vie.

N’a-tu jamais entendu cette histoire d’un pasteur de Chicago (Moody) qui prêchait la repentance et renvoyait son public sur la proposition de revenir la semaine suivante pour donner leur réponse.

Un jour, Chicago a pris feu, un tiers de la ville a été détruite et ses prosélytes avec.

Plus jamais Moody ne remettra un décision pour le salut à plus tard et toi mon ami, mon frère, n’attends plus pour dire à un pécheur de se repentir surtout si il est chrétien, pasteur, prédicateur, enseignant, docteur, chasseur de démons et surtout s’il est un de ces voleurs de foi qui pullulent en ce moment dans ton Église.

Enfin, ce qu’il veut faire croire qu’est ton Église. 😦

Je te laisse à tes responsabilités et ne craints point et prend courage.

Ceux qui sont avec toi sont bien plus nombreux et puissants que ceux qui sont contre toi.

Viens donc serviteur fidèle et utilise les talents qui t’ont été donnés pour assurer le service et non pour flatter l’ego de ceux qui en fait se moquent de toi.

Sois béni serviteur mais ne pers pas cette bénédiction.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, Manipulation, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Seras-tu l’assassin de ton frère ?

  1. Adonya dit :

    Amen pour ce message plein de vérité. Très édifiant.

  2. fildeferiste dit :

    Finalement, pour vous lire avec une certaine régularité, je vous aime bien.

    • paloque dit :

      C’est sympa ça Fildeferiste. 🙂

      • fildeferiste dit :

        Je pense que nous avons tous les défauts de nos qualités, et que l’excès d’enthousiasme nous rend partiellement aveugle ; au fur et à mesure de ma réflexion, certains points que vous souleviez et qui m’indignaient alors s’avèrent assez fondés, même si je ne soupçonne pas forcément d’intentions perverses a priori.
        Je trouve attristant et accablant, en fait, que la droiture dans une foi pure en Jésus-Christ ressuscité, et l’ardent désir de suivre son exemple en étant constamment renouvelé dans son intelligence ne soit pas le mot d’ordre absolu de toutes nos assemblées, au-delà des quelques petites nuances qui n’auraient guère d’importance si les points essentiels gardaient leur force.
        Certaines des critiques que vous faisiez à actu prennent à présent plus de relief, parce que force est de constater une certaine volonté de sensationnalisme, alors que la seule raison d’être de ce genre de support devrait être l’édification mutuelle – qui a lieu d’une certaine façon, car il y a indiscutablement des chrétiens préoccupés des choses célestes sur le site, et qui intercèdent avec insistance – et, éventuellement, de permettre plus d’échanges en tous genres au sein du corps de Christ. Comment se fait-il, dans des temps économiquement aussi difficiles et menaçants, où le droit du travail est violé de plus en plus ouvertement, que les chrétiens ne s’organisent pas mieux, et qu’on n’ait pas davantage de réseaux d’entraide et de redistribution, non seulement pour les disciples de Jésus, mais aussi pour les autres ? Idem pour tout ce qui est relatif au logement, qui devient un redoutable moyen d’exclusion. Comment fait un jeune mis à la porte de sa famille recomposée, comme il y en a des légions, sans travail, ni argent, ni formation ? Bref…

      • paloque dit :

        >…même si je ne soupçonne pas forcément d’intentions perverses a priori.

        Evidemment.

        Le contraire ne vaudrait pas le temps de s’y mettre et il y en a qui font cela très bien et même mieux. Lol !

        La question est de savoir ce qu’on cherche à faire lorsqu’on publie un blog ou un bouquin et si l’on maîtrise son sujet.

        Pour le reste, je ne peux Fildereriste qu’être d’accord avec vous. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s