Je sais que vous avez appris comme cela


Billet difficile à écrire mais il fallait bien m’y coller un jour tant le sujet me démange.

Nous avons dans notre milieu évangélique un concept bien précis de ce qu’est un chrétien et comment il doit se comporter.

Que ceux d’entre nous qui ne croient pas à la nouvelle naissance, aux fruits de l’esprit et à l’abandon des œuvres mortes lisent un autre article parce que celui-ci ne les intéressera pas.
Pour ceux qui restent, ne perdons pas de temps et entrons dans le vif du sujet.

Nous présupposons qu’un chrétien est quelqu’un qui a compris ce qu’était le péché, qu’il l’a abandonné, qu’il le hait, et que par conséquent sa vie a changé car il n’en subit plus les avatars ni les misères.

De menteur, voleur et coquin qu’il était, il est devenu honnête, et, même si il n’est pas toujours un ange parce que sa vielle nature se rappelle quelquefois à lui ou qu’il fait des erreurs auxquelles il remédie très vite, il sait ce que sont « les fruits de l’Esprit » et s’y complait comme cela doit être le cas pour vous.

Il sait donc comme le lui explique 2 Corinthiens 5:17 que « si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.  »

Et le le fruit de l’Esprit « c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit« . Galates 5.22-25

Sans être des supra-spirituels, nous expérimentons tous ces choses alors, comment se fait-il que souvent un chrétien insulte un autre chrétien mais surtout qu’il persiste à le mépriser longtemps après la date de la querelle ?
Ou qu’au contraire, il va « excuser » un frère qui vit dans le péché et ne pas aller le reprendre alors qu’il risque sa vie éternelle et celle de ceux qui le regardent et l’imitent .

Oui, comment est-ce possible ?

Prenons un exemple tout bête qui est fictif pour l’illustration de mon idée mais hélas bien réel dans nombre de nos assemblées évangéliques.

Nous avons un pasteur, enseignant ou tout simplement un prédicateur, qui vit une situation d’adultère ou de fornication et on le laisse faire pour des tas de raisons.

C’est sans doute parce que nous avons été programmés par un tas de petites phrases qui ont vidé le sens du message évangélique et qui nous font accepter des hérésies parfaitement anti-bibliques dans le sens où elles sont employées.

– L’amour couvre toutes les fautes
– Dieu connaît son cœur
– Ne touche pas à l’oint de Dieu
– Tu ne jugeras point !
– Et la poutre qui est dans ton œil ?

Il y a aussi la formule « nous sommes tous pécheurs sauvés par grâce » qui explique et avalise bien des situations, et celui ou celle d’entre nos frères et sœurs qui n’adhère pas à l’esprit apostat de bien des congrégations se verra donner le magnifique choix de se soumette [à cet esprit] ou de se démettre c’est à dire changer de paroisse.

Le hic, c’est que dans l’église évangélique voisine c’est pareil et, quand vous aurez visité toutes les paroisses de la ville, vous devrez prendre la décision d’accepter les inepties ou de vous retrouver tout seul et de regarder la messe à la télé ou de suivre un culte à distance sur internet pour garder ne serait-ce qu’un semblant de communion fraternelle.

Je ne vais pas vous proposer de résoudre ce problème maintenant mais nous allons nous interroger sur le pourquoi du comment et nous dire que si c’est comme cela, il doit bien y avoir une raison.

L’autre jour, j’ai repris un bonhomme qui prêche plein de bonnes choses mais qui exprime le contraire dans sa vie personnelle et, dans le courrier que je lui ais adressé, je lui disais…

« Je sais que vous avez appris comme cela mais cela n’est pas une bonne raison puisque ce que vous reflétez est parfaitement contraire à la Parole de Dieu. »

Ce qu’il faut retenir, c’est « Je sais que vous avez appris comme cela » car effectivement, beaucoup de nos coreligionnaires évangéliques n’ont pas en réalité la foi mais ne font que calquer ce qu’ils ont vu faire par ceux qui les ont enseignés.

Et si par malheur les gens qui dirigent une structure ecclésiale ne sont pas des réels convertis mais que de simples religieux, tout ce qui vient derrière adopte le jargon, les mouvements, les façons de faire et le reste, les vrais Enfants de Dieu étant en souffrance et se croyant obligés de subir les avanies car « on » leur a appris qu’il fallait les accepter coûte que coûte.

Et comme nous voulons tous être obéissants, cela cause de réels problèmes car tous se croient sauvés et en particulier ceux qui n’ont rien compris au plan du Salut qu’il est bien difficile de conduire sur le sujet de la foi puisque ils sont persuadés qu’ils sont en plein dedans.

C’est exactement le principe des Témoins de Jéhovah qui sont sûrs et plus que sûrs qu’ils sont dans la vérité et ils n’en démordront pas.
Idem pour les adeptes des autres religions et, avant de tenter de les évangéliser pour qu’ils reviennent à une plus juste connaissance de la pensée de Dieu, il faudra les déprogrammer ce qui n’est pas toujours simple tant ils ont été éduqués comme cela.

C’est là que nous allons voir si « la tradition » est plus importante que la parole de Dieu chez les chrétiens et, si c’est le cas, il va falloir donc les déprogrammer pour qu’ils puissent enfin entendre raison et on trouve hélas le même phénomène chez les vrais chrétiens qui fréquentent les assemblées et c’est cela le plus dur.

En effet, quand nous tombons sur une personne qui n’est juste que religieuse et encore dans son péché, on peut toujours lui prêcher l’évangile et, normalement, la conviction de péché et la repentance la conduiront sur une juste voie mais, si le bonhomme est déjà converti mais toujours prisonnier des traditions qui nous mentent, cela devient un réel problème car il ne comprend pas qu’il faille qu’il quitte ces mouvements pathogènes.

Pourquoi les quitterait-il ?

Tout simplement parce ce que il ne peut pas avancer dans la foi, qu’il y est malheureux, qu’il ne peut « faire avancer » une structure sclérosée, et surtout, il ne peut pas évangéliser car il sait que ses prosélytes seront en danger dans un tel endroit où ils risquent de devenir des religieux comme les autres plus que des vrais disciples.

De plus, il trouve tout à fait normal de prendre la Sainte Cène avec des non convertis, de laisser baptiser les mêmes (ce qui leur fait croire qu’ils sont sauvés), il accepte les fausses prophéties, le faux parler en langue, dit « je t’aime » à des gens en sachant parfaitement que ce n’est pas vrai, fait semblant de croire aux mensonges, ne dénonce pas le péché dans son église sous peine de se faire virer et l’approuve parce qu’il consent par son silence aux inepties qui polluent notre monde évangélique.

Notons que nous ne les jugeons pas mais cherchons comment leur faire comprendre qu’ils ne peuvent continuer comme cela.
Si vous, lecteurs, avez des idées sur la question, n’hésitez pas à m’en informer ou me diriger vers des textes qui en parlent.

Mais justement, on n’en parle jamais et c’est cela de drame. 😦

Des millions de nos coreligionnaires sont en train de périr alors qu’ils croient qu’ils sont sauvées et, bien qu’éclairés, nous ne disons rien parce qu’on nous a appris à nous taire et avouez que ce n’est pas vraiment juste et que le sang de ceux qui seront morts par notre faute nous sera un jour redemandé.

« Si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette; si le peuple n’est pas averti, et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle. » Ezéchiel 33:3

Mon frère, comment as-tu appris la foi que tu es en train de vivre ?
Est-ce celle des hommes ou celle qui a été donnée par Dieu ?

Je te laisse à cette réflexion et je continue la mienne en espérant de tout mon cœur que nous trouverons une solution au problème qui m’interpelle.

« Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.
Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. » Philippiens 4:8-9

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, LEglise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Je sais que vous avez appris comme cela

  1. bibletude.org dit :

    Le chrétien peut tomber dans différents pièges. On tombe dans un piège lorsqu’on erre hors du Chemin qu’est Christ. Les errements que nous citons ici ne sont pas exhaustifs, mais se rencontrent de plus en plus couramment. Si vous vous reconnaissez dans certains de ces travers, ayez la foi, avec l’aide de l’Esprit de Dieu, pour revenir sur le chemin étroit.

    1. Croire qu’on ne fait jamais d’erreurs
    Si vous décidez de ne pas lire les points suivants, vous faites partie de ceux qui croient ne jamais faire d’erreurs…
    1 jean 1:8

    2. Croire tout ce qu’un « leader spirituel » dit, prétend, prêche, prophétise
    Nous devrions vérifier dans la Bible tout ce qu’on nous prétend venir de Dieu, quelle que soit la personne qui émet une vérité, un conseil, une exhortation, etc.
    Actes 17:11

    3. Croire qu’un « leader spirituel » est dans la vérité parce qu’il fait des « miracles »
    Il y a beaucoup de naïveté dans ce domaine. Satan lui-même se déguise en ange de lumière.
    Mat 7:22-23

    4. Croire que nos traductions de la Bible sont parfaites, les lire aveuglément
    Ceux qui traduisent la Bible le font conformément à leur héritage génétique, leur éducation, leur milieu, leur expérience. Dans ce site, nous donnons plusieurs exemples de traductions inexactes de versets bibliques, et nous montrons que l’AT est traduit à partir d’une version qui n’est pas celle que possédaient les premiers chrétiens.
    2 Pierre 3:16

    5. Croire qu’il faut lire la Bible dans son sens premier, immédiat, physique
    En faisant ainsi, on se limite au terrestre. A l’origine tout provient du Souffle de Dieu, tout doit donc être compris à la lumière de l’Esprit de Dieu. L’interprétation matérielle de la Bible est venue avec l’ère industrielle : auparavant, la Bible était interprétée sur plusieurs niveaux, dont le premier était le spirituel.
    1 Cor 2:14

    6. Croire que notre dénomination est celle qui détient la vérité
    Les dénominations sont des étiquettes que l’on se laisse imprimer sur le front (pensées) et sur la main (actions). Ce sont des abominations, de la religion, et non de la foi. La Vérité, c’est Christ, et nul ne peut s’approprier Christ.
    1 Cor 1:12 et 11:19

    En surmontant ces 6 pièges aux 3 niveaux, on chasse ces trois 6 de notre vie.

  2. bibletude.org dit :

    Article équilibré et plein de bon sens.
    Je le référence dans l’article http://surtout-ne-lisez-pas-ce-blog.blogspot.com/2012/12/surtout-ne-lisez-pas.html sous la rubrique Questions de bon sens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s