La liberté chrétienne n’est-elle que spirituelle ?


Voici une grande réflexion que je viens de trouver sur un blog Protestant et elle m’a bougrement intéressé. Je vous invite à lire cet article.

Ce qui m’a un peu gêné, c’est la conclusion parce que l’auteur écrit…

«  Je peux maintenant répondre à mon ultime question fondamentale: « Être protestant ou être réformé ? »
Protester est toujours plus facile que réformer.
Je suis moi-même souvent plus protestant que réformé (dans ce domaine aussi, je suis imparfait).
Mais pour permettre la liberté que Dieu donne, je dois toujours rester un protestant-réformé.
Protester est mon droit; réformer est mon devoir. »

C’est la dernière phrase qui me choque un peu car un peu ambiguë à mon sens car elle laisse entendre que l’auteur (donc nous) est « imparfait » et que cela l’autorise à décider ce qui est bon à l’encontre de la direction de Dieu.

Je suis devenu « Protestant » parce qu’un protestant proteste (contre ce qui n’est pas biblique) et que ce n’est pas un « droit » mais un devoir et notre auteur  nous fait une ritournelle en disant que réformer est un « devoir » qu’il ne pourra pas exercer si il ne proteste pas.

Vous suivez ?

Nous avons là un très bon article « historique » qui est complètement massacré par sa chute et semble plutôt du remplissage qu’autre chose.

Le bon Lao Tsè Kung disait lui…

« Un Catholique qui proteste, c’est un Protestant,
Un Protestant qui ne proteste pas, c’est un renégat. »

Nous remarquons qu’il existe des millions de textes dont la plupart disent « la vérité », mais que nous trouvons toujours des petites phrases qui gâtent la sauce et dédouanent leur auteurs d’une éventuelle mise en pratique.

« Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas. » Matthieu   23:3

C’est comme un pasteur qui prêche l’amour mais qui n’aime pas, mais là n’est pas le sujet et revenons-en plutôt à nos protestataires qui ne protestent  contre rien du tout et ce n’est pas étonnant si beaucoup d’entre nous trempent dans l’œcuménisme.

Nous avons  avec cet article un exemple parfait du fait que la liberté chrétienne n’est pas spirituelle car si elle l’était, les « protestants » protesteraient davantage et ne laisseraient jamais leurs pairs se comporter comme des vulgaires sans-Dieu pour ne pas dire des sagouins dans certains cas bien identifiés. Lol !

En fait, dans nos milieux chrétiens,il n’y a pas de liberté et ceux qui y prétendent sont éjectés hors du camp ou, comme Jésus-Lui-même et la quasi totalité de ses disciples torturés, expatriés, excommuniés, bastonnés, emprisonnés etc…

« …trois fois j’ai été battu de verges, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai fait naufrage, j’ai passé un jour et une nuit dans l’abîme.
Fréquemment en voyage, j’ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. » 2 Corinthiens 11 :25-26

Ceux qui parlent de « liberté chrétienne » sont des hypocrites parce qu’ils savent très bien qu’elle n’existe pas du moins dans nos assemblées évangéliques  et, si vous ne me croyez pas, essayez un  dimanche matin de contredire publiquement (s’il comporte des erreurs) le sermon de votre pasteur tout doux ou aimable que soit le cher homme.

En fait, en guise de liberté chrétienne, vous n’avez pas le droit de penser ou du moins dans votre église et, si vous essayez, vous serez fermement invité à aller penser ailleurs.

Je viens encore de recevoir  aujourd’hui d’une chrétienne la copie d’une lettre adressée aux instances fédérales à laquelle appartient son église dont je vous cite un tout petit morceau…

« Que ce soit sur les finances ou le reste nous demandons juste un minimum d’informations claires.
Des membres ont d’ailleurs saisi le conseil d’administration de notre église, qui a obligation légale de fournir aux membres des informations sur le fonctionnement de l’église. Ils n’ont obtenu aucune réponse, pire, M. —Bip– a interdit aux membres du CA de répondre …À d’autres il a été répondu que s’ils n’étaient pas contents, la porte était grande ouverte. »

N’allez pas me dire après avoir lu cela qu’il existe une liberté chrétienne dans les églises.

Une liberté spirituelle de se taire oui !

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La liberté chrétienne n’est-elle que spirituelle ?

  1. samuel dit :

    C’est la très vieille plaisanterie sur la différence entre totalitarisme et démocratie.
    -Le totalitarisme dit « boucle-la »
    – La démocratie dit « cause toujours ».
    Il semble que les deux régimes existent et parfois cohabitent dans nos milieux

  2. J’ai déjà eu a lire cet article et mon na jamais changé.

    Protestant, ou reformer cela ne sauve pas. CE jESUS CHRIST QUI SAUVE.
    L’important ne pas de se savoir protesant ou reformé. Mais c’ETRE EN CHRIST. etre chretien

    • paloque dit :

      Vous avez raison Etre chrétien.

      Mieux, comme le mot « chrétien  » ne veut plus dire grand chose de nos jours, je dirais « être sauvé » et encore mieux « Disciple ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s