Le prisonnier de mon frère ou le Kapo qui s’ignore


Un article sur un site à l’apparence très bien vient de publier une contribution concernant une vision du regretté pasteur Ove Falg (1928) qui avait déjà compris à cette époque que le Peuple de Dieu était prisonnier d’enseignements donnés par certains systèmes sois-disant chrétiens.

Extraits :

« Sur cette immense prison et ces cellules, la même main écrivait les noms des dénominations chrétiennes : baptistes, congrégationalistes, salutistes, apostoliques, pentecôtistes, luthériens,etc… Chaque cellule était pleine de gens qui criaient . »

« Pourquoi tout ce monde reste-t-il prisonnier? Mais je pars ! Je pars proclamer la grâce pour tous ! »

« Alors le Seigneur m ‘a montré la fin, le jugement de la grande prostituée:  le ciel est devenu noir, les éclairs tombaient partout et soudain, dans un bruit terrifiant, le feu du ciel est descendu et a détruit en un instant le bâtiment en forme de croix. »

L’intégralité de cette vision peut être lue à la fin de ce billet.

Pour faire court, le pasteur Ove Falg réalisait soudain que le peuple de Dieu était prisonnier des dénominations (et de leurs enseignements quelquefois hasardeux) et n’avait pas la liberté acquise à la croix ce qui pousse les frères à quitter les assemblées apostates pour une verte prairie où Dieu réside.

Les commentateurs de cette vision sur le site sur lequel j’ai retrouvé ces jours-ci ce texte, en général des frères et sœurs « qui ont quitté les  églises apostates» (ou souffrent parce qu’ils n’osent pas le faire), ont trouvé là nature à confesser leurs malaises sur le sujet et chercher le comment régler ces histoires de déficit de communion fraternelle et de rejet qui va toujours avec.

Jusque-là, tout va très bien et je me réjouis du fait qu’il existe sur le Net des espaces où, contrairement aux assemblées évangéliques, le chrétien blessé puisse exprimer sa douleur voire son amertume car nous avons tous besoin de parler.

Il est sensé trouver sur ces sites une écoute fraternelle et des rencontres et discussions (partages) où il pourra exprimer sa peine et rechercher la solution  à ses problèmes car quitter un endroit non biblique c’est bien, mais en trouver un autre appartenant réellement à Dieu devient de moins en moins facile.

Le webmaster/enseignant/propriétaire du site sur lequel j’ai trouvé la vision et les commentaires de frères pour la plupart sans églises fixe (SEF) accueille volontiers « les déçus des églises », oriente souvent son éditorial en leur direction et poste avec emphase et semble-il pertinence ses enseignements sur des sites amis. J’ai souvent personnellement été encouragé en lisant ses contributions.

Le truc est que si chez les autres il dit de belles choses, il a de drôles de manières de pratiquer ses enseignements à domicile et quand les commentaires de ses lecteurs vont à l’encontre des messages qu’il veut bien produire, le vent commence à souffler dans les voiles, et Madame La Censure sort ses sécateurs juste au moment où ses lecteurs trouvent la conversation intéressante et profitable.

Dans cet échange, tout le monde était à peu prés d’accord pour comprendre que le Peuple de Dieu est emprisonné par des structures ecclésiales abusives et un commentateur ira même jusqu’à écrire…

>…Je crois que ça ne changera pas si facilement puisqu’il y a un système pyramidal pour gérer cela. Ne pas avoir un jour le même point de vue est le début des ennuis.

Votre serviteur était bien sûr de la partie mais posait des questions indiscrètes dans le genre…

>…Que font en réalité ceux qui y vont où y reviennent pour que « ça change » et que le nouveau venu (surtout celui qui est blessé) soit accueilli comme il le devrait au sein du groupe qui l’a rejeté ?

…auxquelles personne ne donnait bien sûr de réponses et est venu le moment où ces commentaires ont commencé à être censurés et bien évidemment aussi les liens vers des articles pertinents qui traitaient du sujet plus en profondeur.

Un peu comme si le webmaster lançait un débat qui assure à coup sûr une audience mais ne désirait pas en fait avoir de réponse et nous étions là devant un nouveau et curieux mystère. On a déjà vue cela ailleurs et en particulier dans les églises concernées où la politique est toujours.

– Tu acceptes ce qu’on te dit ou tu te casses.

D’ailleurs, dans cette conversation, juste avant nous un dénommé Hervé P (Hervé Pouget pour les intimes)  s’est fait virer de la meilleure façon alors qu’il n’avait rien dit d’extraordinairement débile. Bien au contraire. 😉

En guise de partage, le webmaster lui a dit…

>….En conclusion, nous ne pouvons que te bénir et prier pour toi, car tu nous as malheureusement fait la démonstration de ton incapacité de recevoir et à tirer profit des répréhensions fraternelles. Il est effectivement très difficile de communiquer avec une personne qui cumule la surdité, l’aveuglement et l’autosuffisance. En attendant une évolution favorable de ton problème, je t’exhorte donc à éviter de poster pendant quelques temps, afin d’abandonner ces dialogues de sourds qui ne mènent à rien. Car le but des articles passé sur ce blog consiste à mettre le Christ au centre des échanges et non pas à servir de faire-valoir aux intervenants en manque de tribune et d’auditoire.  (Source)

Nous retenons dans cette simple phrase du  webmaster/enseignant/propriétaire du site un désir profond de prier pour le malheureux, un jugement sur son incapacité à recevoir  et à tirer profit des répréhensions fraternelles (sic), un discernement péremptoire et définitif  sur sa difficile capacité de communiquer avec une personne qui cumule la surdité, l’aveuglement et l’autosuffisance, et une recommandation (une injonction) à ne plus parler sur ce blog qui consiste à mettre le Christ au centre des échanges et non pas à servir de faire-valoir aux intervenants en manque de tribune et d’auditoire.

…l’accusation en bonus et je n’ai jamais entendu Jésus parler comme cela bien que Monsieur Jean-Luc B, disciple de Christ à ses dires, termine son délicieux avertissement public avec un parfaitement hypocrite…..

>….Que Dieu te bénisse.

Bon, je ne veux pas m’en prendre à cet inconvenant évangélique Jean-Luc B qui signe sous ce nom ses billets chez lui et ses commentaires sur les autres sites mais à sa façon de faire qui ressemble à s’y méprendre aux discours que fuient les frères dans les  églises  parce qu’ils leur font trop de mal.

– Accepte ce qu’on t’enseigne et tais-toi !

D’autant plus que le sujet de l’article et de la discussion qui le suit (sois-disant un partage) parle de l’enfermement (prison) auquel sont soumis les frères qui souffrent de rejet parce qu’ils sont justement rejetés. Nous sommes en plein dedans. :-//

En lisant les commentaires à cet article  sur le blog Porte-Parole, vous constaterez vous-même que le webmaster de ce site se comporte en gardien de la prison dénoncée par la vision d’Ove Falg (on nommait ces gens des « Kapo » dans les camps de concentration) et nous en avons nous même fait les frais ce qui a motivé la rédaction de ce billet que vous êtes en train de lire.

A cette heure, Jean-Luc B n’a toujours pas répondu à ma question qui lui demandait s’il fréquentait une église locale voire une ADD en particulier.

Je lui ais directement posé la question pour vérifier une source qui m’assurait que Jean-Luc B était membre d’une assemblée emmargeant à cette fédération.

Si cela était vrai, nous comprendrions alors pourquoi il s’efforce tant de « faire taire les contradicteurs », et quand nous savons le nombre de gens blessés prisonniers de cette dénomination ou assimilé, nous comprenons pourquoi La page des Ouailles s’insurge contre  contre les webmasters qui attirent les « sans églises » avec des articles les concernant et mine de rien essayent de les convaincre « que c’est mal » et « qu’il ne faut pas quitter son assemblée ».

Les loups viennent toujours vers nous à pas de velours et faute de pouvoir vous manger vous déchiquettent.

Conclusion

Nous avons là un magnifique exemple du pourquoi les frères quittent « les églises » et comment ceux qui y restent se comportent comme des victimes du syndrome de Stockholm  en tentant de faire croire à leur empathie pour leur peine mais utilisent des moyens manipulatoires pour les convaincre de revenir où ils se sont échappés.

Sans leur dire que si ils ne savent pas nager il est dangereux de se baigner dans une piscine et cela sous le regard de Dieu.

[NDLR] Nous avons été nous-même censuré sur ce blog et, son webmaster n’ayant pas daigné répondre à notre courrier privé ne savons pas encore si c’était parce que nos commentaires ne convenaient pas à l’éditorial du blog Porte-Parole de Mr Jean-Luc B ou parce que des amis à lui  (Blogdei, Nicolas Ciarapica et son entourage) sont mis en cause sur mon site.
Dans le premier cas il s’agit de sectarisme et dans le second de copinage et cela dé-crédibilise les enseignements donnés par ce cher frère qui repousse les frères qui lui font la politesse d’aller contribuer chez lui.

[NDLR] Jean-Luc B vient enfin de se décider à publier mes commentaires et répondre à la fameuse question à laquelle il semblait ne pas vouloir qui était…

– Fréquente-tu une église locale et si « oui » laquelle ?

Voici sa réponse.

« Non je ne suis pas comme toi un « SEF » qui recherche la communion fraternelle au travers de l’écran de son PC, car je suis membre actif de l’église de ma ville et il m’arrive parfois d’aller dans les différents lieux de rassemblements de la cité où je peux retrouver des frères et sœurs qui, contrairement à moi, n’ont pas encore entendus l’appel à sortir de l’enclos (ou qui n’y ont pas encore répondu…). Mais je suis totalement libre « d’entrer et de sortir » car mon regard sur le Corps est plus large que le leur. Je vis aussi une communion fraternelle concrète depuis plus de 18 ans avec des brebis qui sont elles aussi sorties de l’enclos. Nous découvrons ensemble l’action édifiante du Père au milieu de ses enfants et ça remplit notre cœur de joie et de confiance. »

Notons qu’il a fait preuve de bonne volonté en rétablissant les liens signalant les sites des contributeurs aux commentaires de ses articles mais à moins que cela ne soit une nouvelle erreur involontaire, persiste à refuser les liens externes vers des articles intéressant la conversation comme si seulement ses propres enseignements avaient le mérite d’exister. Attention au sectarisme. 😉

Notons que nous n’en savons toujours pas plus sur les options spirituelles des frères et sœurs qu’il « retrouve » ni quelle est l’exacte communion fraternelle concrète depuis plus de 18 ans avec des brebis qui sont elles aussi sorties de l’enclos.

En fait, il n’a pas répondu à notre question et nous nous demandons toujours qui il fréquente. 🙂

La vision d’Ove Falg en 1928

Témoignage d’Ove Falg, pasteur en Europe pendant des dizaines d’années, puis missionnaire à Madagascar de 75 ans à 92 ans ! Né à Copenhague le 24 novembre 1900, il est  maintenant auprès du Seigneur.

Le Seigneur m’a donné en 1928 une vision qui m’a bouleversé. J’en ai parlé à deux pasteurs, qui tous deux  m’ont dit…

-Cette vision est du Seigneur, mais tu ne peux pas en parler maintenant, personne ne l’acceptera.
– Mais que faire ? leur-ai-je répondu.
– Attendre

J’ai attendu cinquante ans environ. L’un des deux frères est décédé et l’autre, le pasteur Anders Christiansen, m’a dit un jour…

– Le temps est maintenant venu que tu parles de cette vision, il faut prier pour qu’elle soit acceptée.

La voici.

Je me rendais à bicyclette dans une ville assez éloignée, heureux, serein, et tout à coup, j’ai entendu dans le lointain comme une belle musique et des voix qui chantaient sans que l’on puisse distinguer les paroles.
Cela s’est amplifié, et je me suis senti comme ravi en esprit, comme si quelque chose en moi s’élevait hors de mon corps. Je continuais à pédaler mais j’avais l’impression d’être soulevé au-dessus du paysage.

Ce n’était pas du tout mon imagination, ni ma réflexion, pas du tout. Je ne m’ y attendais en rien. J’ai été surpris, abasourdi même. Soudain, j’ai entendu une voix qui me disait…

– Regarde en bas.

Et j’ai regardé, j’ai vu une carte géographique de mon pays, et sur cette carte une gigantesque croix qui s’étendait.

– Approche et regarde me dit la voix.

La croix était une sorte d’immense prison, reconnaissable aux barreaux des fenêtres et à des cellules semblables à des cours intérieures. Mais des extrémités de cette croix émanait un rayonnement.
Sur la branche verticale de la croix, une main avait écrit: « église protestante », sur la branche horizontale, « église catholique ».
Sur cette immense prison et ces cellules, la même main écrivait les noms des dénominations chrétiennes : baptistes, congrégationalistes, salutistes, apostoliques, pentecôtistes, luthériens,etc… Chaque cellule était pleine de gens qui criaient .
Et de chacune de ces dénominations venaient des affirmations qui les typifiaient.

Alors une voix s’est élevée et a dit :

– Pourquoi tout ce monde reste-t-il prisonnier ? Mais je pars ! Je pars proclamer la grâce pour tous !

Puis la voix m’a à nouveau exhorté à regarder.

Et j’ai vu cette prison entourée d’une immense et splendide prairie verdoyante, parsemée de bosquets, de fleurs, d’arbres, et remplie de brebis et d’agneaux.
Un magnifique ruisseau la parcourait, et les brebis venaient s’abreuver à son eau claire. De cette prairie montait cette musique d’une indescriptible beauté que j’avais entendue.
La voix a retenti encore, disant:

– Moi, je suis le bon berger, le bon berger donne sa vie pour ses brebis

Une question s’est alors imposée à moi.

– Mais Seigneur que signifie cela?

Tout à coup, le ciel au-dessus de la scène s’est assombri.
Le tonnerre s’est fait entendre et des nuages menaçants sont arrivés. J’étais dans l’angoisse et j’ai demandé…

– Seigneur, qu’est-ce qui va arriver ?

Alors le Seigneur m’a montré la fin, le jugement de la grande prostituée.
Le ciel est devenu noir, les éclairs tombaient partout et soudain, dans un bruit terrifiant, le feu du ciel est descendu et a détruit en un instant le bâtiment en forme de croix.
Mais avant cela, la belle prairie s’était évanouie sans que je m’en aperçoive.
Bouleversé, j’ai alors posé cette question au Seigneur:

– Mais Seigneur, où est l’Eglise ?
– Je te l’ai fait voir. C’est mon troupeau, et je suis le bon berger.

Je ne sais pas comment expliquer avec précision cette vision mais je pense que les brebis de la prairie sortaient de toutes les dénominations emprisonnées.
Quand la vision s’est achevée, je pédalais toujours. J’avais fait une centaine de kilomètres et dépassé la ville où je devais m’arrêter.

– Seigneur, ai-je dit, je ne peux pas rester sans église, sans pasteur, révèle-moi dans quelle église je dois prendre place… »

Et je suis allé à l’église de Pentecôte, qui était la plus fidèle à Sa Parole. C’était vrai à cette époque-là… Ça a beaucoup changé depuis lors. Mais j’avais ajouté:

– Seigneur, je veux être dans le troupeau de la prairie.

Ove Falg

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Le prisonnier de mon frère ou le Kapo qui s’ignore

  1. Ping : Le système m’a tuer ! | Il y a bon les évangéliques !

  2. Ping : Confusion évangélique. Où aller ? | Il y a bon les évangéliques !

  3. Jean-Luc B dit :

    Jack,

    J’ai répondu sur mon blog à tes différentes questions et accusations. A toi de voir ce que tu en feras…

    http://blog-porte-parole.blogspot.com/2013/10/la-vision-dove-falg-en-1928.html?showComment=1388328630355#c6359823171038165449

    Concernant le texte de la vision de Ove Falg que tu as copié-collé ici depuis mon blog, je trouve regrettable que tu n’aies pas fait les choses selon les règles de l’honnêteté et de la bienséance. Lorsque l’on prend sur un site l’ensemble d’un texte, il est de bon usage de donner la référence de l’endroit d’où il est tiré où/et de mettre un lien qui permet au lecteur d’aller voir d’où il vient.

    De plus, il est malhonnête de prétendre que (je te cite) : « L’intégralité de cette vision peut être lue à la fin de ce billet. », alors que tu as omis d’y intégrer les derniers paragraphes qui montrent précisément l’ambiguïté des choix qui ont été pris par celui qui a eu cette révélation mais qui n’a pas osé en tenir compte. Une partie des débats auxquels tu as participé sur mon blog venait pourtant justement des réflexions tirées de ces dernières lignes.

    Il est donc symptomatique de constater que tu n’as pas voulu mettre sur ton site ces quelques phrases qui révèlent pourtant la complexité des choix et les tiraillements auxquels se trouvent confrontés ceux qui découvrent que les systèmes religieux chrétiens sont des lieux de contrainte et d’enfermement qui seront frappés par le Jugement qui vient…

    Si tu veux marcher dans la vérité il va te falloir choisir. Ou tu rectifies ta phrase de présentation et tu signales que tu as censuré une partie de ce témoignage, où alors tu rajoutes simplement ces quelques phrases d’Ove Falg qui concluent l’ensemble de ce qu’il a écrit. J’espère que tu sauras rectifier ce comportement boiteux et marcher ainsi dans la vérité.

    Jean-Luc B

    • paloque dit :

      Oui Jean-Luc, j’avais effectivement zappé les dernières lignes de la vision d’Ove Falg (erreur réparée) et je te remercie de l’avoir fait remarquer mais ce n’était pas vraiment utile d’en rajouter en parlant de malhonnêté et d’insinuer je ne sais quoi.

      Dans la pratique, quand quelqu’un remarque une coquille sur la page d’un site qu’il visite, il le signale tout simplement au webmaster et ne s’en sert pas pour tenter de semer le doute sur son intégrité. :-//

      Il semble que tu ais quelques comptes à régler et je te remercie de le faire si cela t’amuse sur ton propre blog où une discussion est en cours et ne pas polluer le mien avec tes sottises. Il ne sert pas à cela. 😉

      >…la complexité des choix et les tiraillements auxquels se trouvent confrontés ceux qui découvrent que les systèmes religieux chrétiens sont des lieux de contrainte et d’enfermement qui seront frappés par le Jugement qui vient…

      Là, nous sommes dans le sujet et ce qu’il y a de bien avec cette vison d’Ove c’est qu’elle nous apporte une réflexion dont nous sommes en train de débattre et je vais apporter ma façon de voir dans les commentaires de nos deux articles sur nos blogs respectifs tout-à l’heure quand je l’aurai médité et rédigé.

      Cela dit, je trouve très dommage que tu extériorise des réactions un tantinet agressives car je suis persuadé qu’en fait nous avons une vision similaire et le fait que tu ais répondu (enfin) à ma question concernant l’église que tu fréquente ou pas m’a rassuré mais nous n’en débattrons pas ici car l’espace commentaire de ce blog n’est pas un forum mais cherche juste à recueillir les avis des lecteurs sur mes billets et ne favorise en aucun cas la polémique.

      Nous sommes des gens bien élevés. 🙂

      Pour ce qui te concerne personnellement, je vais répondre sur ton blog.

  4. bibletude.org dit :

    Une vision

    J’étais sur une plate-forme, sur les hauteurs. Jésus était à côté de moi. Il me montra du doigt, dans la plaine, un labyrinthe géant, composé de murs, entre lesquels circulaient des personnes. Chaque fois qu’elles abordaient un tournant du labyrinthe, ces personnes croyaient avoir fait un pas supplémentaire vers la liberté. Mais le labyrinthe ne comprenait aucune sortie. Jésus tendit le bras : ceux qui regardaient vers le ciel pouvaient voir Sa main, qui s’approchait d’eux et sur laquelle ils pouvaient monter. Il fallait changer de dimension pour sortir du labyrinthe.

    Puis son bras se transforma en branche, qui se tendait vers le labyrinthe qui était devenu un arbre sur les branches duquel grimpaient des personnes. Moi-même j’étais sur l’arbre auquel appartenait la branche tendue, Jésus Lui-même, Arbre de Vie, qui tendait ses branches vers celles de l’autre arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Chaque fois que quelqu’un changeait de branche, il croyait avoir trouvé la vérité. Ces branches s’appelaient Athéisme, Religion, Philosophie, etc. Les sous-branches de Religion étaient les différentes dénominations. Chaque fois que quelqu’un changeait de sous branche de Religion, il croyait avoir enfin trouvé la vraie religion. Mais il était en fait toujours dans le même arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Ceux qui étaient arrivés au bout d’une (sous-)branche pouvaient soit sauter sur une autre (sous-)branche, soit sauter sur une branche tendue par Arbre de Vie, faite du bois de la Croix.

    Puis le premier arbre s’affaissa comme s’il fondait, et devint une étendue stagnante de feu et de soufre dans lequel disparurent ceux qui n’avaient pas accepté de sauter sur une branche d’Arbre de Vie. Toutes les branches du premier arbre n’étaient maintenant plus distinctes, toutes étaient feu et soufre fondu. Je me rendis compte alors que je survolais cet étang, que l’Arbre de Vie s’était transformé en Nouvelle Jérusalem descendant du ciel, et que chacune de ses branches était une demeure de la maison du Père.

    Reçu le 29 décembre 2013

  5. bibletude.org dit :

    Une question que je me pose de plus en plus : le spectacle que donnent les « chrétiens » (y compris ce site, celui de MAV, feu blogdei, Actu Chr, le Top etc et probablement certains de mes articles) ne constitue-t-il pas une « distraction » qui éloigne du vrai message ? ce message qui dit : Le Royaume ne vient pas de manière à frapper le regard, car le Royaume n’est pas de ce monde : en effet, le Royaume est en vous…!

    Pourquoi persistons-nous dans le patois de Canaan ?
    Pourquoi dit-on « se faire baptiser » et ne pas utiliser le terme originel « se faire immerger » ?
    A-t-on peur du système ?

    Pourquoi veut-on un pasteur, qui n’est cité qu’une seule fois dans le NT, à la 4ème place des viennent-en-suite ?
    Veut-on imiter la prêtrise catholique ?

    Je pourrais en citer des dizaines…

    Tout est pourri dans le christianisme actuel. Kierkegaard disait : « La raison d’être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle) est de rendre si possible le christianisme impossible ». Et ceux qui prétendent ne pas en faire partie font de même. On ne peut pas combattre un système par un autre système. Le système se combat pas la vérité, qui libère.

    Dernièrement dans un blog une personne contestait une traduction d’un verset, et son comportement dans sa contestation était justement une illustration du verset en question… les chrétiens ne voient même pas leurs propres contradictions…

    Dans cette guerre spirituelle, il y a trop de ceux qui se croient hors du système, alors que leur contestation du système fait elle-même partie du système. La vérité est ailleurs… le Royaume n’est pas de ce monde : le Royaume est en vous…! Laissons ces pseudo-églises, ces pseudo-pasteurs, ces pseudo-docteurs, tous complices du système, s’enfoncer encore plus. « Que le sans justice soit sans justice encore, que le sale soit sali encore, que le juste fasse la justice encore, et que le saint soit sanctifié encore » (Ap 22:11).

    Pour beaucoup, sortir du système, c’est faire encore partie du système, car le périmètre du système est plus grand que ce qu’ils croient. Comment vous convaincre ? en vous demandant de lire http://apocalypse.bibletude.org ? mais le lirez-vous ? avez-vous les tripes pour vous remettre en question ? (je m’adresse à tout lecteur, pas à ce site… quoique…).

    Le Royaume ne vient pas de manière à frapper le regard, car le Royaume n’est pas de ce monde : en effet, le Royaume est en vous…!

  6. bibletude.org dit :

    Concernant les « prophéties » et en particulier le Livre de l’Apocalypse :

    La Bible dit clairement qu’elle ne peut faire l’objet d’interprétations particulières (2 Pierre 1:20)

    Or, tout ce qu’on lit de nos jours concernant le livre de l’Apocalypse, ce sont des interprétations particulières.

    Le livre de l’Apocalypse a pourtant une portée bien plus grande.

    Ainsi la Bible ne parle pas de fin du monde, mais littéralement de but des temps, et le livre de l’Apocalypse est le livre de la révélation de Jésus-Christ – le livre qui Le révèle.

    Le livre de l’Apocalypse a ceci de particulier qu’il est universel, dans le temps et dans l’espace, ainsi que dans le monde psychique et spirituel : il est valable pour le passé (où certains le confinent), pour le futur (où beaucoup le situent), mais surtout pour le présent de chacun – il est valable pour toute personne de tout lieu et de toute époque, et particulièrement pour toi, ici et maintenant, dans ta vie de tous les jours, dans ton âme et dans ton esprit.

    C’est cela qui fait sa force, comme celle de la Bible entière : toute interprétation particulière est inexacte, incomplète – et c’est à cela que l’on reconnaît un faux prophète : il fait des interprétations particulières à partir de grandes vérités universelles.

    Ceci est fondamental : si nous ne comprenons pas le livre de l’Apocalypse, qui est La Révélation, alors nous ne comprenons pas la Bible, ni le fonctionnement des mondes (le monde physique, le monde psychique, le monde spirituel).

    • paloque dit :

      Oui, c’est très juste comme beaucoup de tes écrits Bibletude et tes contributions sont toujours intéressantes mais attention de rester dans le sujet qui est sur ce fil de commentaires « Le prisonnier de mon frère ou le Kapo qui s’ignore ».
      Sinon, le lecteur perds le fil de la réflexion et plus personne ne sait où il en est. 😉

      De plus, les commentaires aux billets ne sont pas des espaces d’enseignements (souvent les textes sont trop long) mais des partages sur un sujet précis.

      Merci à tous d’en tenir compte. 😉

  7. Hervé P dit :

    — Ouais ! J’ai vu sa réponse à ton questionnement ! S’il s’imagine nous faire peur, il s’est trompé… (lol !)
    — Tu dis :
    >– Moi, ce qui frappe mon regard, c’est la hargne qu’ont ceux qui restent dans ces systèmes contre ceux qui n’y emmargent plus. 😉 —- Bigre, on dirait que le webmaster plein d’amour et de prédications n’a jamais lu mon blog et ses réactions sont exactement celles qu’on trouve chez nos coreligionnaires encore embarqués dans les systèmes religieux. –<
    — À mon "humble" avis, vu ses réactions à tes commentaires, il ne le lira jamais… à moins que le Seigneur ne l'y oblige !

    • paloque dit :

      Oh que si il le lis !

      Si il était plus intelligent (spirituellement parlant) qu’apte à faire des prédications qu’il dément par son comportement, il me contacterait vite en privé avant que les publications ne dégénèrent et ne soient relayées par Google.

      D’autres s’y sont fait pincer et l’audimat n’étant pas idiot, on n’a pas fini d’en parler dans les chaumières et je me demande ce que vont dire ses lecteurs.

      A lui de voir s’il veut jouer franc jeu ou continuer à se moquer de nous. 😉

      • Hervé P dit :

        — Il le lit, mais il ne le montre surtout pas ! Sa « crédibilité » auprès de ses lecteurs en « prendrait un coup » !
        — J’avais dit hier, suite à ceci :
        -> Moi, ce qui frappe mon regard, c’est la hargne qu’ont ceux qui restent dans ces systèmes contre ceux qui n’y emmargent plus. 😉 <-
        — Évidemment : attirés comme par un aimant par l'amour de l'argent, ils demandent des dîmes en argent, non comme l'Ancien testament, en nature ! Et, du coup, comme nous n'appartenons plus à leurs "églises", ils ne peuvent plus nous soutirer de l'argent et ils enragent, espérant nous faire retourner à ce que nous avons vomi… Certains y retournent, mais ceux que le Seigneur Lui-Même a appelés à sortir n'y retournent plus… Surtout, ce qu'ils craignent "comme la peste", c'est que Jésus-Christ en fasse sortir des très riches, qui versent des groôôôossssses dîmes !!!
        — Il y a un autre article sur le testament spirituel du pasteur Gaston Ramseyer. Quand je l'ai lu, j'ai tout de suite ressenti que l'Église dont il parlait était la Vériable Église de Christ, celle qui admet en son sein des "isolationnistes" et des "électrons libres" ! Et on peut être (compté comme) "isolationniste" par choix, par conviction ou par obligation.
        — Mais on dirait qu'ils ne comprennent pas pourquoi la Bible parle de :
        * l'homme qui ne nous suit pas,
        * l'ex-démoniaque de Gadara, à qui Jésus-Christ a bien dir de retourner chez lui,
        * et l'eunuque éthiopien, qui a été évangélisé et baptisé sur le chemin du retour, ce détail échappant à ceux qui lisent son récit !
        — Trois exemples (et non un ou deux !) de l'Église de Jésus-Christ agisant totalement hors des "salles de réunions" "presque" imposées par les hommes… Et àchaque fois qu'on leur rappelle ces trois exemples, ils "détournent" le lecteur en lui signifiant qu'ils ont "peut-être" rejoint l'Églsie de Jérusalem tôt ou tard alors que rien n'est écrit à ce sujet !
        — Plus vicieux qu'eux, tu meurs…

      • paloque dit :

        Oui, tour cela, les frères qui lisent mon blog le savent déjà et plus personne, à part ceux que cela dérange, ne parle d’isolationnistes » et d’électrons libres.

        Il n’est plus besoin de ressasser toujours ces mêmes rengaines et ceux qui ne l’ont pas encore fait doivent saisir leur identité christiques dont on les a spolié en les obligeant à se prostituer avec ce qui n’est pas.

        Ne regardons plus en arrière et construisons ce que nous avons à construire. 😉

  8. Hervé P dit :

    — Merci en tous cas pour ta défense envers moi (que je n’ai même pas demandé !) sur le blog en question, Jacques ! Car les bannissements sont la marque qui caractérise le disciple de Christ, qui a pour ennemis les gens de sa maison ! Lol…
    — En tous cas, Jean-Luc B « trempe » dans le « système » aussi, lui ! Il a suffi d’un commentaire centré sur l’obéissance en Christ pour « faire sortir le loup du bois »…
    — Je m’aperçois que nous commençons à déranger et c’est tant mieux : ça nous conforte que nous sommes sur la bonne voie !
    — Heu… C’est Hervé Pouget et non Hervé Poujet ! Merci de corriger.
    — Soit dit en passant, je crois que je lui avais manifesté mon attachement viscéral à la Liberté en Christ en disant :
    « La liberté en Christ, maintenant que j’y ai goûté, je ne peux plus m’en passer ! »
    — Ç’a dû le mettre dans une rage folle, que je « balance par-dessus bord » tout le système pyramidal ecclésiastique humain car j’ai bien discerné que Dieu n’en veut PAS pour réunir Ses enfants !… Et comme lui semble y tenir…

    • paloque dit :

      Pardon Hervé pour avoir écorché ton nom et, confidence pour confidence, je ne me nomme pas « Jacques » mais « Jack » mais l’erreur est humaine. 😉

      Pour ce qui concerne Jean-Luc B, je ne crois pas utile d’alourdir sa croix davantage et je ne m’intéresse pas dans mes billets sur ce blog aux personnes mais aux agissement et aux dérives pratiquées dans notre environnement évangélique.

      Pour ce qui est de ce webmaster il refuse toujours (à cette heure) de dire qui il fréquente spirituellement parlant.
      Certains le soupçonnent d’être un témoin de Jéhovah mais moi je n’en sais rien et je lui ais demandé de me confirmer ou de m’infirmer l’information d’autant plus que même son nom n’apparaît pas sur son blog et on fait mieux en terme de transparence. lol !

      J’ai été étonné qu’il ne contredise pas les affirmations du commentateur « Anonyme » par rapport au désert, et ses propres explications à ce propos ne sont pas claire du tout ce qui est vraiment bizarre pour un évangélique patenté qui est enseigné sur le sujet.

      De plus, un anonyme qui s’investit autant sur un blog sans même mentionner un prénom est louche et je serais bien curieux de connaître l’adresse IP de ces deux intervenants pour vérifier s’il ne s’agit pas de la même personne (*). Lol !

      (*) Ce n’est pas une affirmation mais juste une question.

      Ce qui parait certain, je ne sais pas lequel mais il semble effectivement défendre un système. A savoir lequel ! 🙂

      • Hervé P dit :

        — OK, Jack ! Désolé pour la « coquille » !
        — Malgré mon bannissement, j’ai quand même posté un commentaire sur son blog, en disant que s’il s’était fait « mettre à la porte » du système, le système n’était pas encore sorti de lui, puisqu’il n’est pas encore passé par le désert pour s’en faire dépolluer ! D’où sa détermination à vouloir sous prétexte de « communion fraternelle » nous « refourguer » dans les prisons dénominationnelles !
        — Tu as dû voir dans mes commentaires que je lui avais signifié que la « communion fraternelle » où on risquait fort de « recevoir un coup de couteau dans le dos » n’en était pas une et que si on n’est pas dans le Même Esprit, inutile de mettre des gens en présence les uns avec les autres car il y aura toujours des clans !
        — Pour ce qui est d' »Anonyme » ou les deux « Anonymes », il serait bon de demander directement au Seigneur : Lui te donnera le discernement nécessaire ! Si ça se trouve, il y a là une « vieille connaissance » derrière…

      • paloque dit :

        Tiens donc, et qui pourrait bien être la « vieille connaissance » derrière les posts signés anonymes.

        Si tu veux m’éclairer, merci de le faire en privé d’autant plus que les commentaires d’un blog ne sont pas faits pour déblatérer sur des personnages et je ne privilégie pas les contributions anonymes car ils ne sont en aucun cas crédibles et de plus, c’est un mensonge quand le contributeur s’est déjà fait virer une fois.

        Personnellement, quand je me fais virer de quelque part, je respecte le choix du malotru qui m’éjecte d’autant plus que ce n’n’est pas en avançant masqué que nous allons réussir à convaincre qui que ce soit.

        « La vérité vous rendra libre » (Jean 8:32) qui dit exactement en fait…

        « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

        Les coquins ne savent pas ce qu’est la vérité et finissent toujours par invectiver quand ils sentent leurs proies leur échapper.

        La dernière à mon égard pour cette affaire est…

        « Ainsi tu montres à tous ton vrai visage. Il est vindicatif et calomniateur. »

        Bigre, on dirait que le webmaster plein d’amour et de prédications n’a jamais lu mon blog et ses réactions sont exactement celles qu’on trouve chez nos coreligionnaires encore embarqués dans les systèmes religieux.

        A mon avis, les ADD auraient dù le garder encore un peu. Il semble manquer de formation. 😀

  9. bibletude.org dit :

    Il faut être clair en ce qui concerne les dénominations : ce sont des abominations, sous la coupe du Satan, qui est menteur, tentateur, séducteur, accusateur, diviseur, manipulateur, dissimulateur.

    Eglise veut dire « appelé hors de » (*): hors de la Grande Babylone qu’est la religion, qui est un esprit qui réveille le vieil homme en nous afin d’entraver l’Homme Nouveau, qui Lui est gouverné par l’Esprit de Dieu.

    (*) Le Royaume ne vient pas de manière à frapper le regard, car le Royaume n’est pas de ce monde : en effet, le Royaume est en vous

  10. Ping : Michelle d'Astier de la Vigerie – La vision d’Ove Falg en 1928

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s