[L’Affaire de Lézignan-Corbières]Le miracle de Cantignergues


Un article de l’indépendant nous donne enfin des précisions très intéressantes sur le fin mot d’une histoire que nous avons relaté sur ce blog concernant les prétendus miracles qui se seraient manifestés dans une église évangélique de Lézignan-Corbières.

[NDLR] Depuis hier le jeudi 27 Mars 2014, l’URL du site de l’association MITSPA redirige vers le site de la MILIVITUDE et nous ne savons pas si c’est provisoire.
Vous trouverez donc sur les page de notre blog des liens détournés de leur direction d’origine et quelquefois ne menant nulle part car des pages concernant les affaires dont nous parlons ont été discrètement retirées des espaces mis en cause.

Désolé, nous ne pouvons rectifier ces liens à chaque fois que cet incident se produit

Un des responsable de cette église avait fort peu fraternellement refusé de répondre à notre question qui lui demandait la provenance des fonds destinés à la construction d’un nouveau bâtiment par son église et avait répondu en substance…

« Ce n’est pas seulement le fruit d’un miracle, mais de nombreux miracles successifs. Nous avons remercié et loué le Seigneur pour ça, sans en faire étalage » Dixit Le Pasteur Guillaume Anjou

La presse locale (Narbonne) s’étant intéressée à cette affaire, nous avons de la bouche même du pasteur Anjou une explication crédible qu’il a donné à la journaliste qui l’interviewait.

« Guillaume Anjou s’en est expliqué auprès de nous. Les recettes de l’association cultuelle ne provenant que de dons, la somme à débourser (600 000 euros) paraît invraisemblable. Or, le pasteur assure qu’elle a reçu un coup de pouce de 400 000 euros d’une opulente société néerlandaise. Il y a plusieurs années, un hameau de La Livinière, Cantignergues abritait une pisciculture, exploitée par cette société. Gérée avec une particularité propre : l’insertion de toxicomanes. Mais, après la crue de 1999, l’activité a été anéantie. « La mission hollandaise n’a pas pu poursuivre, et elle a vendu la pisciculture. Comme elle détenait tout le hameau, elle a récupéré une jolie somme à réinvestir dans un projet chrétien en France ».

Et voilà comment le déluge a fait naître une église. »
Véronique Durand L’indépendant Narbonne Edition du 22/02/2014

Nous citons ce passage de l’article tel quel et nous ne sommes pas responsable de l’exactitude ou non des propos qu’ils viennent du pasteur lui-même ou de la journaliste qui aurait pu plus ou moins bien les interpréter.

On y trouve les termes tels que «  opulente société néerlandaise », « pisciculture », «  insertion de toxicomanes », « mission hollandaise » et enfin « réinvestir dans un projet chrétien en France »

Une première lecture nous porte à croire qu’une mission néerlandaise avec un statut juridique de société commerciale a abandonnée un projet de réinsertion des toxicomanes à cause des crues de 1999 et décidée de réinvestir les fonds dans un projet chrétien en France.

Nous sommes très heureux que l’église évangélique de Lézignan ait emporté le jackpot et bénéficié du miracle et j’en serais resté à ma joie première si suite à l’article de l’indépendant je n’avais ce matin reçu un mail d’une personne apparemment très bien informée qui donnait un autre son de cloche ce qui est normal quand on parle d’églises.

« A propos de l’article de l’indépendant et de votre questionnement sur le financement d’un bâtiment pour l’église de Lézignan (je ne suis pas un de leur membres) je pense pouvoir apporter quelques éléments.

Mira Van Dugteren, avait de son vivant acheté (vendant ses biens et bijoux) plusieurs maisons et un terrain sur le hameau de Cantignergues dont le but était l’aide aux personnes en difficultés et principalement les toxicomanes. La pisciculture faisait partie de l’œuvre permettant un financement régulier car l’œuvre ne vivait que de dons. Il s’agissait d’un association style Loi 1901 mais néerlandaise.

Déjà avant les inondations, l’œuvre ne s’occupait plus de toxicomane, le dernier responsable Dirk Pieterman ayant mis fin à cette activité car il s’était marié et vivait aux Pays bas.
Les biens étaient entretenus et conservés dans le cas d’une réouverture ou nécessité d’accueil chrétien.
L’inondation en détruisant le seul moyen de survie financière a poussé ses dirigeants à vendre les biens à un groupe néerlandais qui a rénové toutes les maisons et loue à des chrétiens pour des camps de jeunes, des retraites ou des « vacances » de membres du clergé…

Les personnes qui ont travaillé dans l’association Horeb qui a vendu les biens sont digne d’intérêt à mon avis et ont fait beaucoup pour les toxicomanes pendant de nombreuses années.

Les statuts des associations prévoient bien en cas de dissolution de verser les sommes à une œuvre de même « pensée ».
Ce qui me chagrine ici c’est que c’est pour une église alors que la pensée de la fondatrice n’a jamais été dénotationnelle.
[Note de l’éditeur : Dénotationnelle : adj f (philosophie) Qualifie une théorie du sens où la signification serait délivrée du contexte, serait hors discours]

Mais je constate qu’au centre de cette décision, il y a M. René de Groot directeur France de Dereck Prince Ministries et de l’association Oasis qui publient des livres chrétiens qui était bénévole dans le centre et qui fait depuis toujours parti de l’église néerlandaise Néhémie.
Or je crois qu’entre l’église de Lézignan concernée et cette église néerlandaise il y a eu un rapprochement important puisqu’ils ont maintenant l’enseigne « Eglise Néhémie »…

Voilà, je ne tiens pas à être citée bien que je pense qu’il soit important que les faits soient connus.

Je connais personnellement des personne qui ont donné leur temps, leur argent et beaucoup d’énergie à cette œuvre . Ce qui est donné est donné pourquoi revenir la dessus quasiment 15 ans après les inondations…

Les responsables ont le droit de décider ce qui leur semble le plus juste.

J’apprécie votre transparence, et je comprends pourquoi vous en arrivez à « taquiner » les goujons, mais tout cela ne glorifie pas le Seigneur … Mais l’ampleur des choses cachées dans les églises est un réel problème de nos jours… Je peux comprendre en effet que l’on veuille combattre ces choses mais la fin justifie-t-elle ce moyen en attaquant les personnes  ?

Je tenais à intervenir sur ce dossier car ce que je lis dans la presse aujourd’hui n’est pas la vérité, et que c’est le seigneur qui jugera de toutes choses… Il y a tant à faire »

[N.D.L.R] Avec autorisation de publication de ce courrier qui tenait à éclairer les lecteurs de l’article de Madame Véronique Durand (L’indépendant Narbonne)

Ma source ayant émis le vœux de rester anonyme, je respecte bien sûr ce droit tout en déclarant solennellement que je n’ai pas la moindre idée dans cette affaire de qui dit vrai, et cet historique nous emmène à nous poser des questions sur le devenir de l’argent des donateurs aux œuvres caritatives chrétiennes (ou pas) et des implications de multiples intervenants qui manipulent ce fric tout en parlant de miracles et là, je ne parle pas en particulier de l’affaire Anjou mais des récipiendaires de ces sommes  sommes en général.

Ce qui est certain, c’est qu’il semble que la volonté du mécène ne semble pas avoir été respectée et ceux qui ont favorisé le miracle ne pouvaient ignorer ces dispositions.

Et quand nous saurons que ce fameux Monsieur de Groot est aussi un membre écouté de l’église évangélique Néhémie de Lézignan-Corbières, on peut comprendre que Dieu ait choisi le Roussillon pour arroser ses ouailles plutôt que de pourvoir à d’autres besoins bien plus criants plus en adéquation avec la destination originale des fonds.

D’ailleurs, à ce propos, la mairie du patelin, suite à un appel téléphonique, nous informe que la destination des locaux inscrite sur le permis de construire n’est pas à vocation d’église mais un centre associatif (sans plus de précisions) ce qui reste à vérifier sur le papier.

Par crainte d’une nouvelle plainte en diffamation de la part de frères aimants envers leurs coreligionnaires, je précise que je ne fais dans ce billet que relater des faits et ne cherche en aucune manière à en traduire l’interprétation.

Dans les faits, si Mr Anjou m’avait tout de suite dit que lui et son entourage avaient récupéré le fric d’une œuvre chrétienne qui avait capoté, j’aurais compris et tout aurait été bien plus simple.

Pour ceux qui penseraient que l’étalage de tels arguments provoquerait la dissension et la division dans nos églises, je citerais une phrase d’un texte que je viens de recevoir et qui servira de fin à mon article.

« La vraie division est celle d’avec la vérité, et non pas celle d’avec une dénomination ou des personnes ! »

Mais elle est où la vérité ? se demandait Pilate avant de crucifier Jésus ?

Lire aussi : Articles concernant cette affaire.

Pour être informé en temps réel de l’évolution de cette affaire, vous pouvez sous inscrire sur une liste dédiée de laquelle vous pourrez vous désabonner sans formalité quand vous le souhaiterez . Choisissez la liste « Affaire Guillaume Anjou-MITSPA« 

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Insolite, LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour [L’Affaire de Lézignan-Corbières]Le miracle de Cantignergues

  1. Ping : Lettre ouverte aux Assemblée de Dieu (UNADF) | Il y a bon les évangéliques !

  2. Ping : Nouvelles de la condamnation provisoire de la Page des Ouailles | Il y a bon les évangéliques !

  3. Ping : Le pasteur Guillaume Anjou attaque un frère en justice ! | Il y a bon les évangéliques !

    • paloque dit :

      Oui Michelle T, « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu et qui sont prédestinés selon Sa Grâce. » (Ref)

      Et aimer Dieu, c’est aussi aimer obéir à Sa parole le contraire étant son contraire.

      Je ne pense pas que ceux qui dissimulent et trompent les hommes aient vraiment compris ce passage…

      « Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?
      Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple.
      C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. »

      Hébreux 10:28-31

  4. Hervé P dit :

    — Hmouais ! Tout ça, ça « sent le roussi » ! De tromperies en manipulation d’opinion publique pour essayer de cacher des faits qui sont transparents aux Yeux du Seigneur, toute cette affaire « sent le soufre » !
    — Là où il y a l’amour de l’argent, il n’y a pas l’Amour de Dieu car «on ne peut servir Dieu et Mammon» ! Le pire, c’est que ce sont des « chrétiens » qui sont à l’origine de cette affaire… blasphémant ainsi le Nom de Jésus-Christ !
    L’auteur anonyme cite :
    >… «  »Je peux comprendre en effet que l’on veuille combattre ces choses mais la fin justifie-t-elle ce moyen en attaquant les personnes ? » »
    — Il devrait comprendre (s’il a bien lu la Bible !) que même la Bible cite des personnes mais en ne jugeant que ce qu’elles FONT ou DISENT, c’est-à-dire ce qu’elles RENDENT PUBLIC ! Paul, quand il a jugé Pierre de dissimulation, l’a bien fait sur ce qu’il a DIT ou FAIT, pas sur sa personne elle-même ! Et pierre n’a pas « moufté » car il savait que c’était vrai !
    — Eh bien, nous en faisons autant, et tu le fais fort bien, Jack ! Et pour ça, des juges se sont montrés incompétents ! Un passage le cite fort bien :
    Actes 18, 12-17 : «Mais du temps que Gallion était Proconsul d’Achaïe, les Juifs tous d’un commun accord s’élevèrent contre Paul, et l’amenèrent devant le siège judicial, En disant: cet homme persuade les gens de servir Dieu contre la Loi. Et comme Paul voulait ouvrir la bouche, Gallion dit aux Juifs: ô Juifs! s’il était question de quelque injustice, ou de quelque crime, je vous supporterais autant qu’il serait raisonnable; Mais s’il est question de paroles et de mots, et de votre Loi, vous y mettrez ordre vous-mêmes: car je ne veux point être juge de ces choses. Et il les fit retirer de devant le siège judicial. Alors tous les Grecs ayant saisi Sosthènes, qui était le Principal de la Synagogue, le battaient devant le siège judicial, sans que Gallion s’en mît en peine.»
    — Gallion n’a pas voulu ni condamner Paul ni condamner les Juifs, ni surtout être juge à la place de Dieu ! Il les a simplement « renvoyés dos à dos » ! Du coup, des Grecs ont battu Sosthène, le Principal de la Synagogue et Gallion a laissé faire ! Attention donc à ce que cette affaire se retourne contre leurs protagonistes ! Je serais à la place du juge inique, je laisserais tomber cette affaire, car elle « sent le soufre » !…
    — Cordialement en Jésus-Christ !

    • paloque dit :

      Nous verrons ce que les juges diront le 28/02/2014 à Narbonne et quelle que soit l’issue de ce procès, il y aura des perdants.

      En particulier ceux qui ont osé braver la Parole de Dieu et amener cette affaire devant un tribunal correctionnel « du monde » pour juger cette histoire.

      A suivre… 🙂

      • michelle.T. dit :

        ce qui est certain c est qu’ on ne peut pas tromper Dieu ,on ne peut pas non plus voir ce qu ‘ Il met en place pour nous ; mais son décret d amour en notre faveur nous donne l assurance qu Il mène toutes choses à bien pour nous et donc pour Jack

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s