La belle mère de ma sœur et le purgatoire


C’est une phrase ambiguë repérée ce matin  qui m’a intrigué et fait douter des enseignements évangéliques tels qu’ils sont prêchés (ou assimilés) de nos jours.

Il y était fait état de je ne sais quelle excuse pour le péché, de chair pas encore matée, de volonté permissive de Dieu et de cette assurance que « Dieu ne nous montre pas tout tout de suite » les erreurs du moment car « car nous pourrions prendre peur » et je n’ai pas vu une telle affirmation écrite dans ma Bible.

C’est donc qu’elle a été rajoutée et l’histoire du purgatoire ne tient pas debout comme ces « Ho ! » et ces « Ha ! » que l’on pousse quand un mécréant s’est bien heureusement converti sur son lit de mort tout juste avant d’avoir soupiré son dernier râle.

Vous allez dire que je suis mesquin mais cela tranche (et de loin) avec les belles histoires que je lis dans le nouveau testament concernant les gens qui rencontraient Jésus et dont la vie changeait immédiatement après avoir fait cette rencontre.

Lève-toi et marche !

Le purgatoire, c’est un peu facile, et n’allez pas me dire qu’il suffit de quelques « Avé Maria » bien placés additionnés de quelques cierges à 1 Euro cinquante pour obtenir le Paradis et s’en tirer comme ça. Que nous servirait-il de nous casser la tête à écrire ces lignes ?

Chez nous, les chrétiens évangéliques, c’est pareil.

A en juger par le nombre de péchés que nous discernons chez les autres, bien peu ont de chance d’être sauvés et je viens de remettre à sa place sur Facebook un défenseur du péché outragé parce qu’un journaliste a osé dire quelques vérités sur la fédération à qui il verse sa dîme.

Bon Dieu quelle mauvaise foi !

Comme beaucoup, il accuse le détracteur avec les mêmes termes dont l’autre s’est servi pour honnir et ce que je remarque, c’est qu’il ne rentre dans le lard du journaliste que pour une seule raison. Ce bougre s’en est prit à sa fédération d’exercice.

Ah ! Il aurait tapé sur les cathos ou sur les baptistes, l’incident serait passé inaperçu, mais si ce méchant parle de ma propre boutique (!).

Autrement dit, les péchés des autres les mènent en enfer mais les miens conduisent au purgatoire, et la belle mère de ma sœur peut dormir tranquille. Tant que le pasteur fait des trucs louches, je suis aussi protégé que lui. Une vraie médaille qui ne coûte pas cher.

Juste dix pour cent de mes revenus qui valent bien une indulgence. Lol !

Et les pauvres. Seront-il sauvés ? 🙂

A lire aussi…
Le sermon sur la montagne

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Insolite, Lachose, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La belle mère de ma sœur et le purgatoire

  1. samuel dit :

    « C’est une phrase ambiguë repérée ce matin qui m’a intrigué et fait douter des enseignements évangéliques tels qu’ils sont prêchés (ou assimilés) de nos jours. »

    C’est sûr qu’on en entend, au cours d’une vie, des enseignements étranges, tendancieux fanatiques, et même contradictoires, et c’est toujours navrant de voir combien sont prêts à les entendre.

    C’est vrai aussi qu’on s’aperçoit souvent que certains comprennent presque le contraire de ce qui a été prêché, pourtant sans maladresse ni ambiguïté, c’est là un grand mystère.
    Il doit toutefois y avoir quelque part une parabole qui parle d’oiseaux qui mangent la semence, de soleil qui la brûle et d’épines qui l’étouffent!!!!

    Mais parfois aussi on rencontre des gens d’ailleurs, d’une autre culture, autre génération, autre origine ecclésiastique, autre milieu, autres expériences et que l’on se comprenne!
    Mystère aussi ? Plutôt miracle! Rarissime, c’est vrai, mais un nuage gros comme la main, un prophète ne doit pas le mépriser!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s