Je bouffe quoi demain ?


Toutes les excuses sont bonnes pour accepter l’iniquité en particulier pour les « hommes de Dieu » qui de plus en plus acceptent les fausses doctrines au plus grand mépris de ceux qui enseignent et respectent les vraies.

Dans notre article d’hier, nous mettions en avant la déclaration d’un pasteur évangélique qui enseigne maintenant que l’église est composée de « pécheurs récidivistes » jetant ainsi un anathème très suspect troublant notre foi au passage, et remarquions in facto sa proximité avec des leaders de l’église papale laissant présupposer une relation de cause à effet.

Bon, nous n’allons pas réfléchir et nous demander quels sont les éléments eschatologiques qui ont fait évoluer leur pensée, nous croyons qu’il n’y en a pas, mais resterons plus prosaïques en affirmant que la contrition et la repentance ne faisant plus recette, de nos jours, il fallait bien se reconvertir pour rester dans le circuit.

Sans les chercher, nous avons détectés plusieurs dénominateurs communs chez ces gens qui ont changé d’avis bien qu’ils prêchassent la Parole de Dieu qui elle ne change pas.

– Ils ont tous un panneau « faire un don » sur leur site internet.
– Les sites en question ne sont plus des « sites perso » mais l’œuvre de professionnels
– La plupart achète des publicités pour « faire venir du monde »
– Les structures qui les invitent pensent plus aux retombées en terme de communication (et financières) qu’à la croissance de leurs membres
– Ils copinent tous avec des leaders œcuméniques bien qu’ils se défendent de l’être eux-mêmes
– Nous n’avons plus les mêmes relations qu’avant avec ceux que nous connaissons depuis des années
– Ils se fâchent tout rouge en général quand nous essayons de leur parler

Bref, ils sont des « professionnels » et ne parlent plus de « service » mais « vendent leurs services ».

Nous constatons que chez pratiquement tous ces prédicateurs agréables, il y a deux faces.

Ce qu’ils racontent avec forts effets de manches et leur comportement en privé qui va de la vocifération à l’insulte en passant par des menaces et autres perfides méchancetés comme la médisance et autres calomnies. Plus les fausses doctrines bien sûr ! :-//

Quand ils se font pincer, ce n’est pas leur intégrité qu’ils défendent avec force et courage mais leur chiffre d’affaire qui les préoccupe plus que leur réputation dont ils se fichent, et nous remarquons qu’ils ont plus la peur des hommes que la crainte de Dieu et c’est à cela que nous reconnaissons les coupables.

En fait, ce qu’ils défendent est leur beefsteak bien qu’étant parfaitement conscients que leur ministère ne porte aucun fruit si ce n’est du vent car si c’était le cas cela se saurait.

Avec toutes les « bénédictions » que les chrétiens reçoivent ils devraient en péter, mais on constate que plus les temps avancent plus il y a des dérives, et que les membres d’églises n’ont jamais été tant perdus et vides de toute spiritualité comme le déclin en témoigne.

Il ne s’est jamais tant vendu de CD de louange, de séminaire sur « la destiné du Moi », divorces, remariages, d’études bibliques, de prédications format MP3 et d’ouvrages parfaitement inutiles dont le prix de vente sert à engraisser les marchands du temple qui ne communiquent jamais le montant du solde de leur compte en banque.

Par contre, nous voyons des « églises » perdre des millions en procès et autres arnaques, des  séminaires ou week-ends à plus de 100 Euros l’entrée, des évangélistes faire la manche pour louer un stade dans le pays le plus évangélisé du monde et des châteaux se vendre bien plus cher que leur prix d’achat après trois ans d’exercice évangélique comme si Dieu s’était trompé quand il a inspiré les frères à donner.

Que va bouffer l’évangéliste Michel Allard s’il ne vend pas son château (copie écran) payé avec l’argent des autres et comment vivront ces prédicateurs et enseignants de tout poil si les églises ne les invitent plus parce qu’ils dénonceraient les dérives pourtant de plus en plus visibles dans lesquelles elles se sont fourvoyées ?

Il vaut mieux se taire et faire semblant de chasser des démons dans des lieux gérés par des bandits pas manchots et surtout distiller des thèses qui plaisent au plus grand nombre et ne les remettent pas en question.

Et ils ont le culot de se faire payer pour ça !

C’est maintenant ça le métier et où sont les vrais serviteurs de Dieu ?

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Je bouffe quoi demain ?

  1. samuel dit :

    S’il n’y avait un précédent, on aimerait dire :
    Seigneur, veux-tu que nous demandions que le feu du ciel s’abatte sur eux ?

    J’aurais naturellement tendance à contester l’ordre du Seigneur « laissez croître ensemble le bon grain et l’ivraie………… jusqu’à la moisson » (ouh la la).

    Évoquant l’épisode d’Ananias et Saphira, quelqu’un me disait un jour : si Dieu faisait cela maintenant, il ne resterait plus personne!

    Nous sommes prêts à punir toute désobéissance lorsque votre obéissance sera parfaite!
    (on peut comprendre par là que les « petits péchés des justes » font obstacle au jugement des grands péchés des impies)! Aïe!

    Eh bien oui, ce qui est écrit doit s’accomplir, pas seulement les promesses célestes, mais aussi les sombres prophéties concernant cette terre qui n’est pas un lieu de repos.
    Mais certains avertissements sont pour nous comme les lois naturelles (la maladie et la mort par exemple) : on sait bien que çà doit arriver, mais pas maintenant, pas chez nous….. et pourtant cela arrive!
    alors patience, relevons nos têtes, le jour est proche.

    Dans ce monde où déjà vient la nuit, Partout les lampes s’éteignent ;
    Dans les cœurs, l’obscurité grandit, Partout elle étend son règne.
    O témoins d’un maître rejeté, Levez les yeux, c’est l’aurore ;
    Pendant qu’ici-bas vous combattez, Déjà les sommets se dorent!
    H.E. Alexander (fondateur de l’action Biblique)

  2. Hervé P dit :

    1 Timothée 6, 10 : «Car c’est la racine de tous les maux que la convoitise des richesses, de laquelle quelques-uns étant possédés, ils se sont détournés de la foi, et se sont enserrés eux-mêmes dans plusieurs douleurs.»
    — De plus, ils ne se contentent pas de « se perdre » eux-mêmes : ils en entraînent d’autres !

    • paloque dit :

      Les autres n’apprennent pas ce que les prédicateurs disent
      Mais ce qu’ils font,

      • Hervé P dit :

        — Oui, car depuis « un certain temps », « Faites ce que je dis et pas ce que je fais » ne marche plus ! Les ouailles font ce que les « pasteurs » font et pas ce qu’ils disent car leur parole n’est pas suivie de mise en pratique !
        — Si les « pasteurs » voulaient réellement que les ouailles fassent ce qu’ils disent, il faudrait peut-être mettre en pratique ce qu’ils disent pour eux-mêmes ! Mais ils s’apercevraient bien vite de l’impossibilité de pratiquer pour eux-même ce qu’ils commandent à leurs ouailles ! Et du coup, ils ne pourraient plus commander des choses impossibles à pratiquer !
        — Tant qu’il ne se remettront pas en question…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s