Ceux qui se font prendre…


Je me suis amusé à ouvrir ma Bible et à rechercher les témoignages par rapport à ceux qui se faisaient prendre et reprendre par les apôtres dans les temps néotestamentaires.

Je ne parlerai donc pas de Nabucodonosor qui s’est retrouvé en position de brouter de l’herbe (Daniel 4:33), de Balaam l’infidèle (Nombres 22:1-35) qui se fit reprendre par son ânesse, de Gédéon qui ne voulait pas « y aller » (Juges 6:15) ou encore de ce bon Moïse assassin et bègue devant un buisson ardent, mais me contenterai de deux ou trois exemples bien plus prés de nous qui sont pour les chrétiens que nous sommes Parole d’évangile à n’en point douter.

Tout d’abord le grand Saul de Tarse sur le chemin de Damas qui a du faire demi tour dans ses pensées meurtrières et son copain Zachée (Luc 19:1-10) qui, pris de remords a partagé sa fortune avec ceux qu’il avait volés.

Simon Le Magicien, qui voulait acheter à prix d’or le Saint Esprit sans doute pour le revendre, Simon-Pierre la tête brûlée se repentant au chant du coq, Alexandre le forgeron qui a fait tant de mal et enfin Judas qui les tripes à l’air s’est pendu à un arbre pour là aussi une sombre histoire de fric.

La différence entre ces personnages et que certains se repentent et d’autres non.

« Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal.
Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Éternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d’observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession.

Mais si ton cœur se détourne, si tu n’obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous déclare aujourd’hui que vous périrez, que vous ne prolongerez point vos jours dans le pays dont vous allez entrer en possession, après avoir passé le Jourdain. »
Deutéronome 30-15

Tous connaissaient comme nous à coup sûr ce passage et ces exemples qui nous ont été donnés pour nous montrer qu’on ne se moque pas de Dieu et qu’Il a mis devant nous la bénédiction et la malédiction. A nous de choisir. 🙂

Or, qu’est-ce que nous constatons ?

Chez les prédicateurs contemporains épinglés pour une raison ou pour une autre par la Page des Ouailles (et par d’autres mais il faut bien chercher), bien peu, pour ne pas dire aucun, se sont repentis de l’œuvre pour laquelle ils avaient été dénoncés et il est peut-être temps de voir avec un peu de recul ce que sont devenus ces gens ou du moins comment ont-ils ont géré leur misère.

Attention :

Nous ne citons ces quelques noms que parce que nous les avons sous la main et connaissons bien leur histoire mais il y a tous les autres, soit qu’ils n’ont pas encore été dévoilés, ou que nous ne nous en soyons pas occupés car ce blog n’est pas une encyclopédie mais juste un espace de réflexion.

Paul Ohlott : Continue à vendre de la pub sur son site en contredisant ce qu’il prêche et en se moquant des gens qui le visitent.

Pasteur Guillaume Anjou : A attaqué ce blog en diffamation et est toujours entouré d’un conseil d’église et d’une fédération qui ne veulent pas régler les problèmes les concernant ni pratiquer la transparence.

L’évangéliste Thierry Kopp ne s’est jamais excusé de ses insultes et de ses menaces

Michelle d’Astier de la Vigerie : S’est livrée publiquement à des accusations, calomnies, diffamation et autres médisances et a refusé de s’en excuser.

Pasteur Patrice Boyer de Suisse  ne s’est toujours pas excusé de nous avoir dit « de nous occuper de nos fesses ! »

Pasteur Daniel Poulain : Affiche toujours sur ses sites des publicités en faveur du Pape et autres offres commerciales qui n’ont rien à voir avec l’évangile et dont certaines sont très douteuses évangéliquement parlant.

Monsieur William Conductier continue sur son site à raconter « qu’il vit par la foi » tout en parlant de ses besoins et de fric tout au long de ses pages.

Ce qui aurait pu passer pour de regrettables erreurs de la part de ces gens perdure montrant leur volonté délibérée de continuer à prendre leurs visiteurs pour des billes en méprisant la bienséance biblique, et aucun n’a fait acte de repentir par rapport à ses propres dérives. Ils persistent à raidir leur nuque et à affronter Dieu en caricaturant Sa parole.

« Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.
Si je n’étais pas venu et que je ne leur eusses point parlé, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché.

Celui qui me hait, hait aussi mon Père. »
Jean 15 : 20-23

Nous avons vu sur ce blog (et ailleurs) les manières de faire de ceux qui sont dévoilés et persistent dans l’opprobre en accusant les saints et en ne se repentant pas de leur œuvres mauvaises.

« Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme.
Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ?
Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. ».
1 Corinthiens 5:11-12

Peuple de Dieu.

Vas-tu continuer à courber l’échine devant ceux qui se moquent de toi en prononçant le nom de Dieu en vain ?

« Jésus nous a donné cet avertissement :
« Gardez-vous des faux prophètes.
Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez ».

Matthieu 7 :15-20

Quand ceux qui se font prendre après une malheureuse erreur se repentent et se trouvent dignes d’être pardonnés, nous ouvrons toute grande la porte de notre cœur et continuons la route avec nos frères.

Mais quand ils persistent dans leurs « erreurs », nous sommes en droit de nous demander si ce ne sont pas les loups ravisseurs dont nous parle la Bible d’autant plus qu’ils ont tous la particularité de pomper de l’argent et d’avoir l’insulte à la bouche. Croyez-vous vraiment visiteurs que ces gens servent le Seigneur de gloire ?

« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons… » Marc 16:17

« Ôtez le méchant du milieu de vous. »1 Corinthiens 5:11-12

Qu’attendez vous pour le faire, assainir votre église locale et entrer dans l’obéissance de ce que Dieu vous demande ?

En attendant, ne les invitez plus à prêcher.

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s