Fin de « l’Affaire Anjou » et Nicolas Ciarapica Di Volpi


L’attention de la Page des Ouailles a été attirée par le brusque changement du nom du site info-evangelique à peu prés au même moment de la séparation de Monsieur Guillaume Anjou avec son église locale de Lézignan-Corbières dont il était pasteur et de sa fédération ADD sans que nous sachions exactement s’il en avait démissionné comme il l’annonce ou en a été viré comme le prétendent certaines mauvaise langues et nous attendons que l’information nous soit confirmée.

Toujours est-il que le nouveau titre http://www.infochretienne.com commence à faire jaser car, en plus d’une polémique dans laquelle son entourage reprocherait à un nouveau site d’information chrétienne  de lui avoir plus ou moins fauché son concept avec l’utilisation du mot clef « évangélique » dans l’intitulé (mais ce ne sont que des ragots), l’audimat s’inquiète de la conversion de ce mot « évangélique » justement en « chrétienne » beaucoup plus générique qui aux yeux de la communauté évangélique ne veut plus dire grand chose..

Il est vrai que sur ce site le nombre de plus en plus important d’article complaisants faisant référence au Pape et la promotions pour des spectacles que les bons évangéliques trouvent sataniques sont de nature à froisser ses anciens coreligionnaires mais soyons tolérant. Les explications concernant l’évolution de sa ligne éditoriale ne convainc pas beaucoup de monde mais elles sont crédibles quand on nous raconte…

« Le nom Info Chrétienne s’est alors imposé. En effet cela répondait à l’élargissement de notre audience en nous permettant d’être un média d’information pour tous les chrétiens et cela nous rapprochait également de l’image du Top Chrétien, Info Chrétienne suivant la même structure que Top Chrétien. »
Source…

Ceci explique sans doute cela. 😉

Si j’en crois ce « rapprochement », le Top-Chrétien approuverait donc de faire de la publicité au Vatican et aux spectacles honnis par les évangéliques en général sous la férule de la fédération ADD (Assemblées de Dieu de France) dont tout ce petit monde fait ou faisait partie puisque le Rédacteur en Chef de infochretienne en a à ses dires démissionné assez récemment.

« J’ai cessé d’être salarié en tant que pasteur le 1er juillet 2012, j’ai repris du travail et une vie normale. J’ai envoyé ma démission des Assemblées de Dieu de France le 31 août 2014, elle a pris effet le 01 juillet 2015. Ce départ s’est fait sans conflit, j’ai souhaité suivre le Seigneur sur une route nouvelle et les Assemblées de Dieu l’ont accepté. J’ai également quitté l’Eglise dont j’étais pasteur et membre et je suis aujourd’hui sans église. »

Guillaume Anjou (ex pasteur de l’église ADD de Lézignan-Corbières)

En effet, Monsieur Anjou a donc gardé de bonnes relations avec les ADD même si de plus en plus de pasteurs évangéliques dont certains de cette dénomination font allégeance au Vatican au travers de l’Œcuménisme comme en témoigne cette page ou celle-là mais ce ne sont que des exemple.

La Page des Ouailles se réjouis donc de ce changement de titre plus transparent que « info-evangelique » car, si nous avions déjà constaté lors de « l’Affaire Anjou » que les valeurs chrétiennes pratiquées par cet ex-pasteur étaient plus proches du discours seulement que de la mise en pratique exigée chez les évangéliques. Il ne pouvait plus porter cette étiquette d’où peut-être l’évolution de son ministère pour rester poli. :-//

Au départ, j’étais personnellement très heureux de cette évolution surtout quand j’ai visité sur ce site une page judicieusement nommée : Une page Facebook pour les Sans Eglise Fixe.

« Les Sans Eglise Fixe semblent mettre l’accent sur la réalité spirituelle de l’Eglise universelle. Tous les croyants forment l’Eglise indépendamment du lieu dans lequel ils se rassemblent ou pas le dimanche matin. Cette Eglise est le saint sacerdoce, les sacrificateurs, de par ce fait là il n’y a pas vraiment de nécessité pour eux d’un clergé de pasteurs. Leur relation avec Dieu est personnelle et directe. »

J’ai presque reçu un choc car, quand on sait ce que les pasteurs des « églises établies » (surtout les ADD) pensent des SEF (« chrétiens Sans Eglises Fixes ») et le mépris avec lequel ils les traitent en général, rencontrer un pasteur qui cherche à rassembler ces pauvres diables sur une page Facebook est absolument extraordinaire du moins s’il ne s’agit pas là de « récupération ».

Mais poursuivons la lecture. 😉

« Si vous faites partie de ces « Sans Eglise » ou « Sans Eglise Fixe », venez partager avec d’autres sur cette page, vous êtes les bienvenus ! Vous faites peut-être toujours partie d’une Eglise locale traditionnelle mais vous ne vous sentez pas à l’aise et vous souhaiteriez découvrir comment d’autres vivent leur foi alors vous êtes aussi les bienvenus ! Vous êtes heureux dans votre église locale et défendez ce modèle alors venez aussi partager votre point de vue, vous serez certainement très bien accueillis ! »

Je me suis dis que le pasteur Anjou avait vraiment « changé de bord » et que, reconnaissant les erreurs pratiquées dans les assemblées locales dénominationnelle ou non et se retrouvant soudain lui-même un « Sans église », il se cherchait des frères dans sa région et j’ai trouvé ça très bien quoi qu’en restant un peu septique pour des tas de raisons qu’il serait trop long et inutile de développer ici.

J’ai foncé m’inscrire sur cette page où je me suis vite senti chez moi et tout allait bien même si le propriétaire de la page n’affiche qu’un pŝeudo (SEF – Sans Eglise Fixe) mais tous comprennent vite qu’il s’agit de Guillaume d’Anjou ce qu’il fini par révéler finalement mais personne n’y a vu de malice. Même pas moi.

Quoi que…;)

Enfin, tout allait bien, je donnais gaiement la répartie aux commentaires qui m’intéressaient le plus en faisant bien attention de ne pas évoquer « l’Affaire Anjou » car je n’étais pas venu pour cela. Anjou, lui n’a pas bronché d’un cil comme s’il m’avait oublié.

Cela n’a pas duré longtemps puisque sans que je ne lui demande rien, il a tout a coup balancé un post qui était fait pour me plaire.

SEF – Sans Eglise Fixe : « Je pense que personne n’ignore les conflits que nous avons eu et je tenais à vous demander pardon. Ca ne me dérange pas de le faire ici publiquement, je suis un homme pécheur sauvé par grâce, rien de plus. J’ai eu tort d’agir comme je l’ai fait à votre égard. Je prie que le Seigneur vous bénisse et vous conduise dans les oeuvres qu’il a préparées d’avance pour vous.

Guillaume Anjou »

Je lui ais répondu sur le même espace que j’acceptais volontiers sa requête tout en lui donnant l’absolution et, avec les politesses d’usage, lui ais dis que nous pourrions désormais recommencer à nous tutoyer.

Il y eu quelques « Amen » de circonstances de la part des autres contributeurs au courant de l’histoire et j’étais tellement heureux que j’en ais même avisé mon avocat à qui il doit toujours du pognon si du moins ce dernier lui a demandé dans les formes.

Et nous avons tous continué à discuter sereinement jusqu’au jour où…

Je reçois un message de Monsieur Nicolas Ciarapica Di Volpi ami et partenaire de Monsieur Anjou qui avait été épinglé sur La Page des Ouailles avec notre ex-pasteur pour des faits inqualifiables dont ils s’étaient ensembles rendu coupables en faisant des pressions innommables pour que je retire certains articles qui les dérangeaient un peu de ce blog .

Voilà-t-il pas que Mr Ciarapica Di Volpi brusquement m’apostrophe…

« salut poulet, tu fais quoi de ça?
https://paloque.wordpress.com/?s=ciarapica« 

La discussion est à pleurer.

Cet homme exige avec violence que je retire les pages le concernant de mon blog (ça date de 2013) et me menace en bonne et dû forme de me virer de la page de Guillaume si je n’obtempère pas assez vite. Ceci est la version courte. :-//

Je lui ais demandé si Guillaume Anjou était au courant, il me répond que « oui à 100% », et nous n’avions pas terminé cette aimable conversation que j’étais éjecté de la page Facebook d’Anjou dédiée au SEF et mes messages mis à la poubelle comme de vulgaires détritus.

Le chantage n’avait une fois de plus pas fonctionné. 😀

Je ne pouvais pas faire autrement que de demander à Monsieur guillaume Anjou quelle était cette affaire et s’il adhérait bien à la panique ce qui au cas où mettraient à mal sa larmoyante demande de pardon pour m’avoir fait un procès et l’avoir perdu au passage.

Il m’a répondu avec une prédication pour avaliser la décision de son ami Nicolas avec des arguments habituels dans ce genre circonstances et je viens de mettre fin à ce débat débile en lui écrivant entre-autre…

« Une « demande de pardon » n’est jamais assortie de chantage en tout cas pas affublée d’une prédication culpabilisante et de jugements visant à manipuler son prochain pour lui faire renoncer à ses convictions et ses textes. »

C’était donc un coup monté aussi tordu que ceux qui ont été révélés sur ce blog lors de « L’Affaire de Lézignan-Corbières » et, cela n’aurait pas été l’avertissement d’un pasteur qui suit comme beaucoup de frères ces histoires avec beaucoup d’attention, j’aurai été foutu de  le croire et je le trouve très culotté de m’écrire la bouche en coeur…

 » Je voudrais te faire une proposition, il y a sur certains programmes informatiques un bouton « reset » qui permet de tout remettre à zéro et de recommencer. Que dirais-tu si on faisait cela, Nicolas, toi et moi pour repartir sur de nouvelles bases ? »

Hé bé !,

Il n’y va pas de main morte l’ex-pasteur Anjou !

Repartir sur de « bonne bases » avec des gens qui t’insultent, te culpabilisent (ou du moins essayent), te mentent, t’esbroufent, et en plus comme ce cher Nicolas Ciarapica Di Volpi te virent des commentaires d’une page Facebook et tentent de t’y cruscifier en sachant que si tu pouvais le lire il t’était impossible d’y répondre.

Voici la publication intégrale d’un post public du patron du regretté (par certains) site http://blogdei.com

« une demande avait été faite au Sieur Paloque alors que je cherchais du travail, de retirer certaines pages car un employeur tapant mon nom sur Google tombait directement sur cela.

Jack avait catégoriquement refusé. Là, ce que je lui demande est de retirer le diffusion publique d’un message que je lui avais envoyé en privé et qui faisait état des difficultés de ma famille. Jack a eu quantité d’occasion de changer de comportement, de cesser de jeter l’opprobre. Je vous avoue que je voyais sa présence ici comme une source potentielle de trouble.

Je n’ai pas l’infinie patience de Guillaume et je n’ai pas sa miséricorde.

Je ne refuse pas non plus de pardonner à Jack : je suis ferme et je fais le ménage. Comment peut-on dire vouloir débattre dans la paix quand on a une pierre dans son jardin.

Donc, couic ! Et sans aucun état d’âme. Voici le message privé qui a été diffusé, et largemement commenté – et dans quel état d’esprit ignominieux ! – et le site comporte quantité d’autres messages du genre, et désolé pour ceux qui ne connaissaient pas cette « affaire », laissant ces choses offensantes de côté et bâtissons paisiblement avec les ouvriers de paix.

Jack Paloque n’est PAS représentatif des SEF: »

https://paloque.wordpress.com/2013/07/23/et-les-mendiants-et-voleurs-evangeliques-insistent/

Nicolas Ciarapica Di Volpi

Quand le lecteur aura lu sur ce site et ailleurs les délicates manœuvres de Nicolas Ciarapica Di Volpi pour aimer son prochain et ses façons tout à fait évangélique de traiter ses correspondants, il comprendra que la petite diatribe du webmaster déchu (qui poste aussi avec le pseudo SEF – Sans Eglise Fixe comme Guillaume Anjou sur la page du même nom) n’a d’autre but que d’expliquer l’éviction d’un frère d’une page qu’il gère sans en donner les vraies raisons. Une nouvelle arnaque !

Notons aussi que les trois messages sur cette page concernant ce bref débat qui n’en était pas un ont opportunément disparues après qu’un commentateur avisé s’étonne que « Mr Paloque-Berges ait été viré  en relation avec cette vieille histoire alors que rien n’était incorrect dans ce qu’il nous disait. » (traduction libre mais original à disposition de qui le demande)

Anjou, lui, m’écrira en privé que mes textes ne correspondent pas à la ligne éditoriale de la page (traduction libre aussi) et on peut se demander pourquoi il m’a laissé au départ m’y investir car connaissant bien ma prédication.

En fait, mon idée est que les deux webmasters dont au moins un ex-évangélique ont utilisé cet odieux prétexte pourtant pas à leur honneur comme la première fois pour m’empêcher de parler sur leur page et c’est sans doute parce que souvent j’ai des pertinentes choses à dire.

Mais qui ne leur plaisent pas. 🙂

J’ai bien sûr gardé copie de tous les échanges car moi je suis partisan de la transparence et si un de mes lecteurs voulait en savoir un peu plus, je me ferais un plaisir que de leur envoyer en privé les passages que ces gens crieront bientôt n’avoir jamais prononcé.

Quand à Monsieur Anjou, il vient de nous faire une éclatante démonstration que sa « repentance » n’était pas recevable car, comme dit la Bible et cela tout le monde le comprend…

«  »Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ?
Produisez donc du fruit digne de la repentance. »

Matthieu 3:7-8

Pour avoir ignoré ce passage, le bâton avec lequel ils m’ont frappé leur est retombé pour la deuxième fois sur le dos.

Fin de « l’Affaire Anjou ».

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fin de « l’Affaire Anjou » et Nicolas Ciarapica Di Volpi

  1. — Déjà, en visitant le “nouveau” site, y’a du louche : si on veut commenter, on est obligé de passer par Facebook ! Or, beaucoup de chrétiens n’aiment viisblement pas Facebook, ce qui “oriente” quelque peu le débat aux fans de Facebook, qui ne sont pas tous Disciples de Christ, loin de là, même s’ils portent le sobriquet de “chrétiens” !
    — Quant à Nicolas Ciarapica, depuis longtemps j’ai cessé d’avoir relation avec lui, non pas qu’il y ait quelque antipathie entre nous mais plutôt parce que le Seigneur m’a appelé ailleurs… !
    — En tous cas, sans repentance, le caractère de l’homme ne change pas : la preuve ! Il a beau essayer d’“entourlouper” les véritables enfants de Dieu, il y a ce discernement qui gêne beaucoup de monde, mais qui est terriblement efficace par les temps qui courent !
    — Et puis… cette promesse du Seigneur :
    «Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles» (réf) !
    — S’ils les trouvent pénibles, c’est qu’ils ne sont pas attachés à Jésus-Christ, mais à leurs “idoles charismatiques” ! Et nous connaissons les dégâts que ça provoque !
    — Décidément, beaucoup trop de “chrétiens” manquent de discernement !
    — Merci, Jack, de nous pévenir quand il y a quelque chose qui cloche dans “le monde chrétien” !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  2. Lawryniec Daniel dit :

    Wouaw! Ces histoires d’ordres relationnels n’ont donc jamais cessés… Avant toi Jacques, c’était avec d’autres frères et ça continue, l’Eternel Dieu sera seul juge.

    • Lefils dit :

      En effet, je ne suis pas le seul à avoir eu des problèmes avec ces gens.:-//

      Les histoires se répètent et on peut dire qu’il sont fidèles à leur façons de faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s