Les frelons évangéliques


Nous avons suivi dans les deux articles précédents les démêlés entre un missionnaire américain pasteur d’une petite église Baptiste d’une ville de province et un disciple évangélisant un bourg voisin enchanté de le voir venir proposer dans son bled des études bibliques.
Le refus de fraterniser de ce pasteur malgré ses beaux discours dont certains mensongers, cela s’est révélé entre temps, a inquiété notre disciple d’autant plus qu’il a charge d’âme dans sa ville et craint une nouvelle division comme celles qui font tant de dégâts mais vous connaissez le sujet.

Cherchant à comprendre cette ineptie, le disciple a recontacté ce pasteur pour lui dire avec ses mots ce qu’il pensait de l’affaire en cherchant sans doute à « forcer » cette communion fraternelle dont il se sent spolié d’autant plus que si elle manque, cela ne peut qu’avoir des répercutions sur la relation entre les divers groupes fruits de l’évangélisation de l’un ou de l’autre. Une seule Eglise vaut bien mieux que deux n’est-ce pas ?

C’est un frelon paniqué qui s’était laissé enfermer dans sa salle de bain qui lui a donné la lumière.

La pauvre bête affolé ne trouvant pas de sortie devenait menaçante considérant l’habitant du lieu comme un intrus et se préparait à piquer. Il fallait vite ouvrir la fenêtre pour la laisser s’en aller.

Allez savoir pourquoi, le disciple a compris soudainement que le comportement de ce pasteur était une agression et il restait à savoir pourquoi cet homme défendait quelque chose. Et quoi. 😉

Notre chrétien avait pensé à une guerre de religion car l’un étant « Baptiste » et l’autre anticlérical, l’un avait un devoir de fidélité envers sa fédération et l’autre un dégoût prononcé pour ces choses visqueuses que sont les dénominations apostates. Il pensait tout de même que cela ne devrait pas les empêcher de s’aimer et de fraterniser.

Que l’un ne veuille pas entendre parler de l’autre est compréhensible mais cela n’expliquait pas ce violent rejet même ou alors si celui des deux qui se prétend oecuméniste ne raconte en public que des sottises. Il fallait chercher ailleurs la violence.

Le frelon par son comportement montrait que sa vie en dépendait et le disciple a compris qu’il ne s’agissait pas en fait qu’une histoire de baptisme. L’autre défendait sa peau (lire: Ses intérêts).

Quoi qu’il se dise indépendant (de la fédération Baptiste) le coquin est en fait trésorier d’une fédération dont l’intitulé comporte le mot « baptiste », est soutenu selon ses dires par une cinquantaines d’églises de son pays (USA), déclare obéissance à son pasteur de là-bas, et que diraient ces soutiens s’ils apprenaient que celui qu’ils ont envoyé comme missionnaire en France coopère avec un bouseux local anticlérical tout évangéliste qu’il soit ?

Cela suffit à notre homme pour repousser toute main fraternelle même si cet acte de bravoure a des conséquences terribles sur le travail en cours et surtout sur celui de ceux qui sont spirituellement implantés avant lui.

Il montre aussi qu’il méprise un de ces petits qui n’a pas le même diplôme de pasteur que lui, qu’il se place au-dessus du Peuple (de Dieu), et qu’il est incapable de communiquer avec une âme alors que c’est justement son travail et se trouve très prés de la mordre.

Gnac. Tire-toi de là tu n’es pas de mon monde !

Des frelons comme celui-là, nous en avons plein nos églises dirigées par un corps ecclésial tout puissant qui ne peut comprendre qu’une des ouailles puisse leur dire leur quatre vérités. Corrompus comme ils le sont, ils l’exécuteront sans malice.

Ce pasteur-frelon n’échappe pas à la règle.

Il esbroufe le Peuple en tentant de lui faire croire ce qui n’est pas et, quand il se trouve pincé, plutôt que donner une explication, va s’enfermer dans un silence méprisant tentant de rabaisser celui ou celle qui lui parle.

Ces gens là ne sont pas des vrais pasteurs évangéliques. Ce sont des frelons dévoyés.

Laissons aller celui-là en ouvrant la fenêtre mais souhaitons qu’il lise ces lignes et il le fera.

Cet article est une suite aux deux billets…

L’insulte Baptiste
En fait, pourquoi agissent-ils ainsi ?

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les frelons évangéliques

  1. samdesouce dit :

    Américain et pas fédération, il doit s’agir de la BMM Baptist ? Mission ; il y a encore les baptistes suédois ( plutôt pentecôtisants et aujourd’hui rattachés à la fédération) et même une « fédération des indépendants ».
    Je ne sais ce que deviens la BMM, mais il y a 40 ans elle rétribuait royalement ses esclaves à hauteur de 25% du smic environ ; peut-être qu’en cas d’infidélité ce pauvre bougre risquerait un abattement ? (de quoi être abattu!)

    • Lefils dit :

      Plus exactement, ça a fait ses études dans une Christian scool and théologie de Pensacola connue pour ses thèses indépendantiste et certaines dérives dont wikipedia fait état.

      Cela ne fait pas de ce pasteur un montre mais sa discrétion publique sur certain sujets et son comportement posent question sur la transparence qui devait être de mise au sein de toute assemblée évangélique ou pas.

      Il faudrait par sécurité regarder s’il n’a pas le petit doigt tordu. 😎

  2. samdesouce dit :

    Les pasteurs sont comme les docteurs :
    En public ils se plaignent de ne pas être assez nombreux.
    Et en privé, ils prient que personne ne vienne marché sur leurs plates-bandes.

    • Lefils dit :

      En fait, celui-là avait dit avoir prié pour que se lèvent des serviteurs sur la ville en question et, quand le Seigneur a exaucé sa prière, il a fait la fine bouche et n’a pas voulu de ce que le ciel lui a envoyé. Remarquons qu’ils étaient là avant lui mais ne lui plaisent pas. Lol !

  3. Ping : En fait, pourquoi agissent-ils ainsi ? | Il y a bon les évangéliques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s