La sanctification est un processus de toute une vie


Un débat sur ce sujet a retenu toute mon attention et la phrase en titre de ce billet a été écrite par quelqu’un qui, bien qu’à ses dires assailli par ses tentations (vieux démons) et apparemment pas au clair avec son péché mignon (homosexualité), prétend enseigner sur le sujet dans les églises.

En fait, le titre de l’échange était…

« Une personne tentée par l’homosexualité peut elle-servir dans l’Eglise ? »

Bon, nous n’allons pas nous aussi entrer dans le débat mais replacer le sujet dans son contexte car il apparaît rapidement que, si les défenseur du « Oui » ne sont pas tous des homosexuels en puissance (quoi que…), les partisans du « Non » sont discrètement vilipendés et les arguments comme toujours dans ce cas fort limites avec la négation de ce que dit la Parole de Dieu du moins dans son Esprit.

Très vite, on va parler de repentance que le beau parleur va définir comme suit.

« Ceci dit, on peut continuer à être sujet à ce désir même en étant chrétien. La repentance consiste à identifier ce désir comme fruit du péché et lutter contre. Il peut malgré tout persister, comme n’importe quel désir. »

Bien qu’on lui eut expliqué que la repentance vient du grec Métanoia qui a une notion d’abandon et de regret du péché qui, s’il persiste, donne à douter justement d’une sincère repentance, le contrevenant va camper sur ses positions au point qu’un autre contributeur avancera…

« Si on part du principe que le seul moyen d’être sauvé c’est de croire que Jésus est sauveur, je ne vois pas en quoi l’homosexualité d’une personne vient contrarier cela. »

Voici de quoi élever un débat et notre ami conclura en affirmant…

« La repentance est un chemin qu’on prend tous les jours, donc il n’y a que des repentants et pas de repentis, parce qu’on n’est jamais « arrivé », jamais à l’abri d’une tentation particulière en dehors de notre relation avec Christ, qui est sujette à variations. Nous ne sommes jamais « vaccinés. »

A l’entendre donc, chez les chrétiens, il n’y a pas de repentis mettant à mal un certain sacrifice sur la croix et l’essence même de la chrétienté et il a le culot d’essayer de nous faire croire qu’un pécheur peut prêcher (servir) dans notre Eglise.

En tout cas, pour cette fois c’est raté. :-//

Pour conclure ce billet qui beaucoup m’indispose, je vous propose une image qui en dit long sur ce qu’il veut vous enseigner.

Petit troupeau, garde toi des idoles.

idoles

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Lachose, LEglise, Manipulation, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La sanctification est un processus de toute une vie

  1. — Il faudrait justement savoir ce qu’est la nouvelle naissance !
    — Tellement l’ignorent et prétendent l’enseigner 😥 ! Toutefois, je vais essayer de l’expliquer le plus simplement possible… :-/
    — Quand nous étions “dans le monde”, notre esprit était MORT et l’âme prenait la direction des opérations de notre vie en étant conduite par le péché.
    — Dès que nous sommes venus au Seigneur en acceptant Son Règne dans nos vies, Il a recréé en nous notre propre esprit parfait (nouvelle naissance en esprit) qui nous fait adorer Dieu en esprit et en vérité. Ensuite, Il s’occupe avec nous de notre sanctification, c’est-à-dire du DÉMÉNAGEMENT de l’âme du corps vers l’esprit. Mais comme le péché ne peut plus subsister dans l’âme quand elle désire entrer dans l’esprit, il faut qu’il en soit éliminé. C’est le renouvellement de l’âme qui, elle, n’est PAS recrée et qui reste donc imparfaite, “oscillant” parfois entre le corps et l’esprit.
    — Toutefois, tant que le corps ne sera pas ressuscité (vivant ou mort), le péché reste dans notre corps (la Bible dit «nos membres» !). Mais il ne doit plus atteindre l’âme qui, elle, se réfugie de plus en plus dans l’esprit et laisse à ce dernier la direction de notre vie.
    — Mais ce que je dis avec mes mots nécessaiement imparfaits, Seul Jésus-Christ peut l’enseigner parfaitement car aucun humain ne peut savoir exactement ce qu’il en est et le “pasteur” qui prétendrait l’enseigner correctement (y compris moi-même !) n’est qu’un menteur car il faudrait d’abord se l’expliquer à soi-même ! Et ça, ce n’est pas gagné car c’est un MYSTÈRE ! Et expliquer un mystère, c’est “dur-dur” pour un humain.
    — Voilà ce que j’en ai compris et d’autres en ont un avis très différent ! Je respecte ces avis de même que d’autres respectent les miens.
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

  2. samdesouce dit :

    Concernant les serviteurs, Paul donne une liste d’obligations qui devrait plutôt décourager les meilleurs candidats qu’encourager les pire.
    Et pour être clair, il ajoute « qu’on les éprouve d’abord et qu’ensuite ils exercent leur ministère S’ILS SONT SANS REPROCHE ».

  3. Loic Waddle dit :

    Que celui qui n’a jamais péché ou qui ne pechera plus jamais…

    A vous lire, l’apôtre Pierre aurait dû être écarté de l’église. Car il était clairement pêcheur et ce de façon consciente d’après Paul qui le confronte un peu violemment dans le livre de Galates …

    Lire ici :

    https://waddlechretien.wordpress.com/2015/08/14/comment-se-fait-il-que-pierre-etait-reprehensible-dans-lhypocrisie-et-ne-marchait-pas-droit-dans-la-verite-de-levangile/

    Concernant un homosexuel qui a encore des attirances et qui combat cela, pourquoi ne pourrait il pas enseigner ?

    Nous sommes tous des pêcheurs non repentis à des degrés divers. Que ce soit l’envie, la colère, la paresse, etc… ou toutes ces petites choses en nous qui ne partirons pas parce que tant que nous serons dans un corps de chair nous ne serons jamais PARFAITS.

    Donc à vous lire, personne ne devrait pouvoir prêcher sauf si vous le trouvez quelqu’un de parfait.

    Il faut différencier quelqu’un qui a des attirances ou des tentations et quelqu’un qui est en état de péché…

    • Lefils dit :

      Je pense que cette histoire de Pierre, bien qu’intéressante à développer comme tu l’as fait dans ton article Loic, n’est pas un bon exemple car rien ne dit que l’apôtre ne se soit pas repenti comme il l’a fait par ailleurs tout au long de son histoire.

      Un homosexuel qui a encore des attirances et qui combat ne peut pas enseigner parce que son péché est encore en lui et ne peut être partial. C’est aussi simple que cela. 🙂

      Que dirais-tu si, ayant envie d’étrangler ma femme tous les soirs je prêchais chaque dimanche la tempérance ?

      • Loic Waddle dit :

        Même si Pierre s’est repenti, pendant la période où il pratiquait son péché, à ton avis, à t il cessé le ministère ?

        Paul lui même était assez orgueilleux et ça se voit même dans ses épîtres.

        Il dit LUI MÊME « Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas »…

        Il aurait dû arrêter d’enseigner…

        Si vous avez envie d’étrangler votre femme tous les jours et que vous ne le faites pas, pourquoi devriez vous être interdit d’enseigner?

        Qui parmi les hommes n’a jamais, à aucun moment, une envie, un désir, une pensée qui est contraire à la volonté de Dieu ? Personne.

        Nous sommes faits de chair et de sang et ce sera le cas jusqu’a notre mort.

      • Lefils dit :

        Bof, c’est un avis.😕

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s