Il faut les rejeter à la mer


Passionnante cette affaire d’immigration de masse favorisant l’intrusion des djihadistes cachés qui nous donne un bon prétexte pour refuser d’accueillir des malheureux qui fuient la peur de la guerre.

Certes, parmi eux se trouvent des affamés, des « arabes », des voleurs et assassins en fuite, des qui visent les allocations familiales européennes, des boiteux, des tordus et ceux qui nous font peur parce qu’ils sont étrangers mais tout le monde a oublié que c’est nous qui leur avons payé les bombes.

D’une manière ou d’une autre. :-//

Le problème est compliqué mais c’est le regard du chrétien qui m’intéresse.

Certains d’entre nous disent qu’il faut accueillir les chrétiens justement et rejeter les autres à la mer. Est-ce vraiment la volonté de Dieu ?

– Les musulmans et orthodoxes en fuite ne souffrent-ils pas la même nature que les autres ?
– Quelle est la différence d’horreur entre celle d’un arabe, d’un juif ou d’un toulousain persécuté ?
– Laisseras-tu mourir celui-là parce qu’il ne te ressemble pas ?

Bien sûr, outre le fait qu’ils soient sales et exténués, il y a parmi eux des djihadistes cachés mais es-tu bien certain que ton voisin de palier n’en soit pas un et tu lui dis « bonjour » tous les jours.
Vas-tu repousser en bloc la misère parce qu’il y aurait des méchants éléments ?

Mais malheureux ! Ta parano te perdra et tu es déjà perdu parce que tu as peur et que cette peur a durci ton coeur au point d’oublier ton Dieu et ses commandements.

« Aime ton prochain comme toi-même. »

Tu veux les rejeter à la mer mais toi tu vas plonger avec eux car il est écrit…

« Et quiconque vous donnera à boire un verre d’eau en mon nom, parce que vous appartenez à Christ, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense.
Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mît au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jetât dans la mer. »

Marc 9:41-24

Lire aussi :  Crise des migrants : Comment agir bibliquement .

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Jésus, Lachose, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Il faut les rejeter à la mer

  1. — Justement, parlons-en du prochain…
    — Dans “prochain”, il y a “proche”…
    — Jésus-Christ l’a fort bien illustré dans la parabole de l’homme tombé aux mains des brigands ! Dans ce passage, Il parlait avec un Pharisien Docteur de la Loi, justement. C’est en Luc 10, 25-37.
    — Ni le Sacrificateur ni le Lévite n’étaient les prochains de l’homme à demi-mort, mais SEUL LE SAMARITAIN lui a bandé les plaies, monté sur sa monture et mené à l’hôtellerie, tout de même ! Il a momentanément délaissé ses propres affaires pour s’occuper de cet homme blessé.
    — Et si justement, un de ces migrants vous “ôtait une groôôosse épine du pied” en solutionnant un problème que lui seul serait capable de résoudre ? Ne serait-ce pas lui, votre prochain ?
    — Donc, mon prochain n’est pas tout le monde ! Et ce serait à nous d’être les prochains de ces migrants en les aidant plutôt que de les repousser ! Ils subissent chez eux des horreurs que nous aurions bien du mal à supporter rien qu’en en entendant les rapports, n’est-ce pas !?… Alors n’ajoutons pas à leurs misères notre mépris !
    — D’ailleurs, à Calais, des habitants en ont logé quelques-uns. Et ils ont été très contents de les accueillir chez eux en leur portant assistance. Des bricoleurs en ont profité pour rendre leur campement un peu plus confortable en leur fournissant de l’eau, de la nourriture, des tentes, parfois des cabanes ou des caravanes… car ils ont bien vu qu’ils étaient là pour rester quelque temps ! Les Calaisiens étaient donc les prochains de ces migrants ! Dans la parabole, il n’est nullement question que l’homme blessé ait été le prochain de quiconque : ça ne marche que dans un sens ! Donc, les migrants n’étaient pas les prochains des Calaisiens, mais les Calaisiens étaient les prochains des migrants !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    • Lefils dit :

      Les calaisiens ne sont pas un bon exemple car ils font ça pour se faire pardonner d’avoir brûlé Jeanne d’Arc qu’ils accusaient de vouloir bouter les anglais hors de France. Elle était xénophobe. 😉

      Sur ce, la groooossse excuse du moment et qu’il y aurait des voyous parmi les immigrés (je devrais dire les « émigrés ») et Jésus nous a pourtant donné une leçon magistrale en invitant un voleur chez lui au Paradis. C’était son voisin de croix.

      Dans toutes ces histoires, ce n’est pas la trouille de nos concitoyens qui me préoccupe mais les arguments de nos coreligionnaires qui commentent l’affaire bon train au grand déshonneur de l’espèce.

      C’est en lisant un article sur le sujet chez MAV cet après midi que j’ai eu envie d’écrire de ce billet tant ce qui est écrit est abject.

      Quand je pense qu’elle raconte par ailleurs qu’elle se prépare à héberger les futurs Juifs persécutés et qu’elle a aussi construit une maison dans son quartier pour cela…

      On va voir combien elle va en prendre des réfugiés puisque elle a de la place. :-//

    • — Aujourd’hui, j’en ai entendu “une belle” à la télé…
      — Nadine Morano, contre les faits têtus qui voient la population française mélangée allègrement avec des Arabes, des Africains, des DOMiens “de tout poil et de tout plumage” un peu blancs, un peu marron clair, un peu marron foncé, un peu noirs, un peu “bleus” tellement ils sont noirs, ose dire à tout va que “la France est un pays de race blanche” !
      — Une députée réunionnaise à l’Assemblée Nationale, Érika Bareights, lui a répondu “du tac au tac” que ce n’était pas “sa” France qu’elle décrivait !
      — En effet, quand on regarde bien l’origine de “nos Gaulois”, il y en a fort peu qui peuvent se targuer d’une origine “franco-française” pure !
      — Qu’elle se souvienne donc des lendemains de la deuxième guerre mondiale et les immigrants, beaucoup plus nombreux qu’aujourd’hui, qui ont repeuplé la France exsangue de l’époque !
      — Mais les hommes politiques qui nous gouvernent marchent sur la tête !
      — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

      • Lefils dit :

        Mais qu’en pense donc Madame Taubira ? 😉

        Le truc est que ni les hommes politiques ni les « bonnes consciences » ne savent faire la différence entre un arabe qui souffre (fût-il syrien), un chrétien réfugié et le pauvre diable sur le bord de la route pris en compassion par un certain samaritain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s